Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 02 AVR

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le Royaume-Uni ne veut plus d’immigrants non-qualifiés

Logo Business AM
Économie

19/02/2020 | Marc Horckmans | 2 min de lecture

Sopa Images/Sipa USA

La grande-Bretagne fermera ses frontières aux personnes qui ne parlent pas anglais. Les travailleurs non-qualifiés ne sont également plus les bienvenus. Une mesure qui entrera en vigueur l’année prochaine.

Pour résider au Royaume-Uni, un immigrant devra récolter 70 points sur une liste pré-établie. C’est ce qu’il ressort d’un examen sur la législation britannique sur l’immigration, rapporté par le Guardian.

Le gouvernement britannique veut ‘reprendre le contrôle de ses frontières nationales’ et durcit le ton. Boris Johnson veut aussi mettre un terme ‘aux pertubations’ causées par la libre circulation de l’Union européenne. Cette double intervention doit mettre fin à la main d’oeuvre bon marché dans les entreprises britanniques, notamment au niveau des commerces, des hôtels et des restaurants.

Le monde des entreprises s’inquiète

Sont également visés, les éternels plombiers polonais ou encore les travailleurs roumains dans le secteur de la construction.

Une décision qui inquiète le monde des entreprises britanniques. Elles craignent une catastrophe économique et un manque de main d’oeuvre sur le marché du travail: ‘L’hôtellerie et la restauration, l’agriculture et la pêche, entre autres, risquent d’être confrontés à une pénurie de main-d’œuvre’, disent-elles. Et d’ajouter: ‘Les travailleurs peu qualifiés sont également cruciaux pour l’économie.’

L’immigrant devra montrer des signes de connaissance de l’anglais, il devra disposer d’une formation adéquate et devra se justifier par une offre d’emploi.

Source: The Guardian


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks

Logo Business AM

Business AM | Les + vus

Logo Business AM

Business AM | Dit, c’est dit !