Le prix du bitcoin atteint son point le plus bas depuis dix-huit mois : le feu de l’inflation aux États-Unis est partout

La valeur marchande de la monnaie numérique la plus précieuse au monde a subi un nouveau revers dans les échanges asiatiques ce lundi. Le prix d’un bitcoin est tombé à son plus bas niveau depuis 18 mois.

Pourquoi est-ce important ?

Les terribles chiffres de l'inflation américaine (nouveau record depuis quatre décennies) annoncés vendredi continuent de se répercuter sur les actifs risqués dans le monde entier.

Le BTC a dégringolé de 8,9 % aujourd’hui pour atteindre 24 903,49 dollars – son prix le plus bas depuis décembre 2020, rapporte l’agence de presse Bloomberg. Les autres cryptomonnaies, dans le sillage du bitcoin, ont également connu une baisse significative. L’indice MVIS CryptoCompare Digital Assets 100, qui suit les performances de 100 pièces numériques, a chuté de 9,7 %.

  • « Les cryptomonnaies restent à la merci de la Fed et, à l’instar du Nasdaq et d’autres actifs risqués, sont donc coincées dans une situation horrible », a déclaré à Bloomberg Antoni Trenchev, cofondateur de la plateforme de cryptolending Nexo. La situation macroéconomique est sans précédent, a déclaré M. Trenchev, et la peur sur le marché est grande.
  • L’Ether – la deuxième plus grande monnaie numérique, affiliée au réseau Ethereum – a chuté jusqu’à 12 % ; son plus bas niveau depuis février 2021. Avalanche a baissé jusqu’à 15 %, Solana a perdu 14 % de sa valeur et Dogecoin 11 %.
  • « Si l’Ethereum continue de saigner vers les 1.200 dollars (la moyenne mobile de 200 semaines), les perspectives pour les autres altcoins deviennent encore plus sombres », suggère Trenchev.

La confiance est encore ébranlée

Les cryptomonnaies ont été particulièrement touchées par la nouvelle situation macroéconomique. Afin de faire face à la montée en flèche du taux d’inflation aux États-Unis (actuellement 8,6 %, soit le niveau le plus élevé depuis 1981), la Fed a relevé les taux d’intérêt en mai, au niveau le plus élevé depuis 2000. Les investisseurs en actions à risque, qui prospèrent généralement dans une situation où la banque centrale a injecté beaucoup d’argent dans l’économie et maintient les taux d’intérêt à un bas niveau, sont donc amenés à retirer leur argent et à le stocker ailleurs.

Deux éléments ont encore miné la confiance dans le marché des cryptomonnaies : l’effondrement de l’écosystème Terra/Luna le mois dernier, et le fait que le prêteur Celsius ait mis en pause les retraits ce matin.

  • De même, dans un billet de blog publié plus tôt dans la journée, Celsius a annoncé la mise en pause de ses produits d’échange et de transfert. L’entreprise n’a pas fourni de calendrier pour la reprise des retraits d’espèces.
  • « Nous opérons avec un objectif unique : protéger et préserver les actifs afin de respecter nos obligations envers les clients. Notre objectif ultime est de stabiliser la liquidité et de reprendre les retraits, les swaps et les transferts entre comptes dès que possible. Il y a beaucoup de travail à faire pour examiner les différentes options, ce processus prendra du temps et il pourrait y avoir des retards », indique le blog.

Marchés en berne

Les haussiers, eux aussi, voient les choses en noir. Mercredi dernier, par exemple, le flamboyant milliardaire de la technologie, Mike Novogratz, PDG de Galaxy Digital, a laissé entendre que les deux tiers des fonds spéculatifs investissant dans les cryptomonnaies feraient faillite à la suite de la vague de ventes qui balaie les marchés boursiers.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20