Le porte-avions britannique HMS Prince of Wales endommagé sera réparé, mais où ?

Le HMS Prince of Wales traverse une triste semaine. Le porte-avions a été envoyé pour une mission grandiose de trois mois aux États-Unis, un voyage qui est tombé à l’eau (littéralement) après seulement quelques kilomètres. Le navire a subi des dommages et ne peut plus continuer à naviguer. Maintenant, la marine britannique doit chercher un endroit pour le réparer.

Normalement, le Prince of Wales, un porte-avions de 284 mètres de long de la classe Queen Elizabeth, aurait dû mettre le cap sur la côte est des États-Unis vendredi. Cependant, le départ a été reporté en raison de problèmes techniques.

Aux États-Unis, le porte-avions devait participer à des exercices militaires avec l’US Navy et les corps des Marines canadien et américain. C’était aussi l’occasion de voir les Lockheed Martin F-35 de la marine britannique en action.

Un festivalier attentif

Samedi, le tout nouveau navire a enfin pu prendre la mer. Il est parti de la base navale de Portsmouth sous les acclamations de la foule qui s’était rassemblée dans le parc de Southsea Common, où se déroulait le festival Victorious. Mais un festivalier attentif a pu remarquer que ce n’est que sur le côté gauche du navire (à bâbord) que l’on pouvait voir un sillage, le flux d’eau derrière un navire qui est générée par les hélices.

Une fois en mer, il s’est avéré qu’il y avait en fait un problème : l’hélice tribord était défectueuse, a rapporté le site d’information britannique UK Defence Journal. Le navire a été remorqué vers un endroit plus calme, plus proche de Portsmouth, où la marine a mené l’enquête.

Toutefois, il y a de fortes chances que le défaut ne puisse être réparé en mer. L’amiral Steve Moorhouse, chargé de contrôler le navire, s’est entretenu avec la presse. « Peu après que le navire ait jeté l’ancre samedi, un problème a été découvert avec l’hélice tribord. Après la réparation initiale, on pense que le navire devra être réparé, ce qui aura un impact sur le programme du navire ».

Cap sur Amsterdam ?

Il est très plausible que le navire manque les exercices aux États-Unis, ou du moins leur début. Mais la grande question est la suivante : où répare-t-on un porte-avions de 284 mètres ? Certainement pas dans la marina du coin, comme le signale George Allison, journaliste du UK Defence Journal. Après s’être renseigné auprès de certaines sources à bord, il a conclu que le navire se dirige probablement vers Amsterdam. Dans tous les cas, le navire devra être mis en cale sèche pour être réparé. Rosyth, en Écosse, demeure également une option. Il s’agit de la cale sèche où le HMS Prince of Wales a été assemblé : le kit de 2011 comprenait 52 pièces distinctes, venues de six chantiers navals différents.

Cependant, le remorquage du navire de Portsmouth à la cale sèche de Rosyth prendrait beaucoup de temps. Par conséquent, Amsterdam, qui est beaucoup plus proche, semble être la meilleure option. Jaime Karremann, journaliste maritime pour Marineschepen.nl, ajoute sur son site web que le chantier naval Damen à Amsterdam Nord sera probablement choisi. Auparavant, des travaux de réparation y avaient également été effectués sur le HNLMS Karel Doorman, un navire de soutien logistique de 205 mètres de long de la marine néerlandaise.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20