Le plafonnement européen des prix du gaz étant en danger, pourquoi la Belgique n’agit-elle pas elle-même ?

Pour beaucoup, si un plafonnement européen des prix du gaz devait finalement aboutir, il ne serait de toute façon pas au niveau espéré. Qu’attend la Belgique pour agir elle-même ?

Pourquoi est-ce important ?

Depuis des mois maintenant, la Belgique et un groupe d'autres pays plaident pour qu'on agisse sur le marché de gros au niveau européen. Mais la dernière proposition de la Commission, arrivée sur la table des ministres de l'Énergie ce jeudi, divise complètement les États membres. Le scénario désormais privilégié est qu'un tel plafonnement n'arrivera jamais ou qu'il sera a minima.

Dans l'actu : les 27 se déchirent sur la proposition de la Commission.

  • La réunion de jeudi entre les ministres de l'Énergie n'a rien donné. Aucun accord n'a pu aboutir sur la proposition de la Commission de plafonner les prix du gaz à 275 euros. Et pour cause, les conditions de son application n'ont jamais été rencontrées cette année, malgré des envolées de prix spontanées à 350 euros le MWh, en août dernier.
  • Tinne Van der Straeten (Groen) a réagi très poliment, expliq
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20