Le paradis des enfants Walt Disney World est la cathédrale du capitalisme

L’endroit le plus magique au monde estégalement devenu l’un des plus chers. Grâce à Disney,  lacréativité en matière de tarification n’a aucune limite.

Une famille de 2 enfants qui visitaitle parc thématique Walt Disney World à Orlando, en Floride, peuaprès son ouverture en 1971, devait débourser 9 dollars. Un forfaitcomprenant l’admission et sept manèges coûtait 4,75 dollars pour unadulte.

Corrigé de l’inflation, le tarifs’élève aujourd’hui à 54 dollars. Mais si cette même famille veutvisiter le Royaume enchanté, il faudra qu’elle paie 476dollars, soit une augmentation de 880%. Selon l’indice des prix à laconsommation du Bureau of Labor Statistics, les prix n’ont augmentéque de 505% en moyenne depuis 1971.

Walt Disney World: le lieu le plusmagique est aussi l’un des plus chers

L’endroit le plus magique au monde estégalement devenu l’un des plus chers. Mais rares sont ceuxqui s’en plaignent. En Californie, Disneyland a tenté de ralentirl’afflux de visiteurs il y a quelques années en augmentant le prixdu billet de saison le plus cher de 30% à 649 dollars, mais cetteinitiative n’a donné aucun résultat.

Certains visiteurs sont même prêts àpayer davantage pour entrer dans le parc très tôt le matin. Lelaissez-passer Early Morning Magic permet aux visiteurs d’entrer dansle parc 75 minutes avant l’heure d’ouverture habituelle. Coût: 69dollars supplémentaires par adulte et une hausse de 59% par enfant. Un petitdéjeuner est inclus.

Prix ??d’entrée différents enfonction de la journée

La créativité de la direction deDisney ne connaît pas de limites. Par exemple, différents prixd’entrée sont facturés en fonction de la foule du jour. Lespersonnes qui visitent le parc pendant les vacances scolaires lesavent. En outre, le laissez-passer Early Morning Magic n’échappepas à cette logique car il sera 10% plus cher le 2 décembre. Letemps, c’est de l’argent, même au royaume des fées.

« Dans la vie, il y a deux certitudes : vous allez mourir, et vous allez payer des impôts. En Floride, il faut maintenant en ajouter une troisième, à savoir que l’entrée à Disney World sera toujours plus chère, écrivait en 1989 l’Orlando Sentinel.