Le milliardaire Michael Bloomberg entre dans la course à la Maison Blanche

Michael Bloomberg. (EPA)

Michael Bloomberg, richissime patron de l’agence de presse du même nom et ex-maire de New York, s’est lancé dimanche dans la course à l’élection présidentielle, relançant du même coup celle à l’investiture démocrate.

‘Je suis candidat à la présidentielle pour battre Donald Trump et reconstruire l’Amérique’, a déclaré sur son site internet l’homme d’affaires. Depuis plusieurs semaines, M. Bloomberg accumulait les préparatifs, laissant peu de doute quant à son intention de lancer prochainement sa campagne électorale.

‘Nous ne pouvons pas nous permettre quatre années supplémentaires d’actions immorales et irréfléchies de la part de Donald Trump’, a-t-il encore justifié dimanche, comme le relate l’AFP. ‘Il représente une menace existentielle pour notre pays et nos valeurs. S’il remporte un nouveau mandat, nous pourrions ne jamais nous en remettre.’

La vie (politique américaine) commence à 70 ans

L’annonce de l’ancien maire de New York (2002 à 2013) devrait donner une nouvelle dynamique à la course à l’investiture démocrate, où aucun candidat ne se dégage clairement pour l’instant. Michael Bloomberg fait le pari de pouvoir émerger face à Bernie Sanders et Elizabeth Warren, jugés par certains comme étant trop à gauche.

M. Bloomberg avait déclaré en mars dernier ne pas vouloir se présenter afin de ne pas risquer de faire de l’ombre à Joe Biden, dont le profil est assez proche du sien. Il a donc changé d’avis… Ce qui laisse à penser qu’il ne croit plus aux chances de ce dernier.

L’annonce de Michael Bloomberg relance également les interrogations sur l’âge avancé de certains candidats en vue: Michael Bloomberg (77 ans) s’ajoute en effet à Joe Biden (77 ans), Bernie Sanders (78 ans) et Elizabeth Warren (70 ans). Pour rappel, l’actuel président américain, Donald Trump, est pour sa part âgé de 73 ans.

Le dédain de Trump

Donald Trump, justement, n’a pas encore réagi à l’entrée en course officielle de Michael Bloomberg, si ce n’est en retweetant des critiques émises à son égard par des alliés républicains.

En novembre, lorsqu’il devenait de plus en plus clair que M. Bloomberg allait se présenter, Donald Trump avait déclaré: ‘Le petit Michael échouera’, en référence à la taille (environ 1m70) de celui qui est la neuvième fortune mondiale, selon le magazine Forbes. ‘Je pense qu’il va en fait nuire à Biden.’