Le crypto-sceptique « Dr. Doom » planche sur un token « plus solide que le dollar »

Connu des jeunes générations comme un hater de la crypto – que l’économiste a qualifiée de « mère de toutes les bulles » -, Nouriel Roubini dirige désormais le développement d’un… actif numérique. Pas n’importe quel instrument financier tokenisé mais une alternative au dollar américain. Pour que les grands investisseurs puissent lutter contre la stagflation ou encore le réchauffement climatique.

Économiste prophète de malheurs, ce qui lui a valu le sobriquet de « Dr.Doom », Nouriel Roubini a répété à intervalles réguliers des attaques en règle contre les cryptomonnaies en général et le bitcoin en particulier.

Non sans ironie, il dirige désormais en tant que chief eco d’Atlas Capital, une société d’investissement dubaïote qu’il a cofondée, le développement d’une monnaie numérique capable tout à la fois de lutter contre l’inflation, la stagnation économique, la désaffection pour la politique monétaire, etc. 

Le Dr Roubini entend ainsi tirer parti de toutes ces spéculations sur les perspectives du dollar à plus long terme, à savoir que la devise américaine risque de perdre progressivement son statut de monnaie de réserve mondiale. « Les États-Unis impriment trop d’argent et leurs adversaires commencent à se dédollariser », a-t-il déclaré à Bloomberg. En conséquence, il planche sur la création d’un nouvel instrument qui soit une sorte de « dollar plus résistant. »

Un dollar optimisé

Ce roubinicoin (appellation non officielle) serait adossé à des actifs réels tels que des bons du Trésor américain à court terme, de l’or et des titres immobiliers biens américains. Les grands investisseurs institutionnels pourraient y trouver leur compte, eux qui détiennent traditionnellement d’importantes réserves d’actifs libellés en USD. Réserve de valeur, cet actif numérique, version tokenisée du dollar, posséderait également des fonctionnalités de paiement.

À la réalisation technique, on retrouve d’anciens ingénieurs de Meta (Facebook) qui ont fondé Mysten Labs, studio de développement web3. Ils construisent la technologie baptisée pompeusement « United Sovereign Governance Gold Optimized Dollar » ou « USG ».

Ne nous y trompons pas. Nouriel Roubini et Atlas Capital estiment que l’avenir de l’argent repose moins dans les cryptos que dans les monnaies numériques des banques centrales (CBDC). En gardant bien à l’esprit les rivalités géopolitiques où la monnaie chinoise risque de devenir une alternative importante au dollar américain.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20