L’assistant digital de Google traduit simultanément en 27 langues

L’assistant Googlepropose désormais des traductions instantanées en vingt-septlangues. Grâce à ce mode, l’assistant virtuel de Google devient untraducteur de langue en temps réel entre deux personnes de languedifférente qui se trouve dans un même espace physique.  

L’Interpreter de Google afait ses débuts dans trois hôtels : le Caesars Palace à LasVegas, le Hyatt à San Francisco et le Dream Downtown à New York.

Futur

Pendant que les deuxparties discutent, l’interprète fournit une traduction en tempsréel. Le contenu traduit apparaît également sur un écran de sept pouces afin queles interlocuteurs puissent utiliser des instructions contextuellespour comprendre la conversation de manière optimale.

« Les premiers testsont montré que la technologie ne fonctionnait pas de manièretotalement transparente, l’interprète avait besoin d’une ou deuxsecondes pour traduire les phrases de chaque personne », précisele site Wired. Cependant, Google étudierait la manière de trouverun rythme qui rendrait les appels possibles de manière optimale.

Interpreter est synonymed’un avenir dans lequel la technologie de traduction est disponibledans chaque type de centre de services où une différence de languepourrait potentiellement créer un obstacle, expliquent les experts.Les utilisateurs ne doivent pas non plus expliquer à l’interprètele choix de la langue à choisir. La technologie reconnaît laconversation dès les premiers mots prononcés, à condition qu’ils’agisse de l’une des vingt-sept langues utilisées dans le portfoliode Google Assistant.

Cependant, lorsque lesdeux interlocuteurs commencent à parler ensemble, l’interprète de Google a dumal à suivre.

Simplification

Google souhaite enfinrendre cette technologie disponible sur une large gamme d’appareils,y compris sur smartphone. « C’est très futuriste », expliqueManuel Bronstein, vice-président du développement de produits chezGoogle Assistant. « Notre objectif principal est de créer unproduit capable de comprendre tout ce que vous dites, de vousécouter, de convertir ces intentions en actions et de vous aider àles réaliser. »

« Cela peut être trèsutile lorsque vous voyagez et que vous avez peut-être une questiondans une langue que vous ne parlez pas », a expliqué BehshadBehzadi, ingénieur chez Google à Zurich qui travaille surl’assistant. « Il existe également un cas d’utilisationintéressant pour l’apprentissage d’une langue. « 

Selon Behzadi,l’interpreter facilite beaucoup le processus d’interprétation dedeux langues. Jusqu’à présent, on pouvait avoir recours àGoogle, mais le fait que les utilisateurs aient à définir leslangues et à appuyer sur un bouton entre chaque phrase n’étaitpas une tâche facile.

Interpreter travailleactuellement en arabe, chinois, tchèque, danois, néerlandais,anglais, finnois, français, allemand, grec, hindi, hongrois,indonésien, italien, japonais, coréen, polonais, portugais,roumain, russe, slovaque , Suédois, thaï, turc, ukrainien etvietnamien.

Plus
Lire plus...
Marchés