La volonté est-elle une ressource limitée, ou au contraire illimitée?

[PICTURE|sitecpic|lowres] 

La volonté est souvent définie comme une ressource limitée, mais c’est seulement le cas lorsque l’on y croit. C’est la conclusion à laquelle sont parvenus Veronika Job de l’Université de Zurich et ses collègues de l’Université de Stanford. Ils ont mené une expérience au cours de laquelle ils ont demandé à une soixantaine d’élèves si la volonté était une ressource qui s’épuisait avec l’effort, ou si elle était au contraire illimitée, et qu’elle se rechargeait avec de nouveaux défis. A la suite de cette question, ils ont confié aux participants deux tâches successives épuisantes sur le plan mental. La première était un travail d’édition compliqué, la seconde consistait à lire des mots désignant des couleurs alors que ceux-ci avaient été écrits dans des lettres de couleur différente (le mot vert écrit en rouge, par exemple).

Les étudiants qui ont répondu que la volonté était limitée furent épuisés après la première tâche et commirent beaucoup d’erreurs en essayant de faire la seconde. En revanche, les étudiants qui avaient répondu que la volonté était illimitée, eurent des performances similaires sur les deux tâches. Autrement dit, les participants concrétisaient ce qu’ils pensaient de la volonté.

Dans une autre étude menée à l’Université de Stanford, des chercheurs avaient déjà conclu qu’il est facile de surmonter un manque de volonté en envisageant les travaux que l’on a à faire comme des défis que l’on veut absolument relever. Cet état d’esprit permet de se doter de la volonté nécessaire pour accomplir la tâche.

Enfin, il est possible d’entraîner sa volonté, comme on le fait pour un muscle : voici 5 conseils pour entraîner la vôtre.

 

Plus
Lire plus...
Marchés