La demande croissante de lithium pour les batteries fait grimper les émissions de CO2

Mine de lithium au Nevada où une grande partie de la flore sauvage a disparu. (Isopix)

Les émissions de dioxyde de carbone provenant de la production de lithium devraient tripler au cours de la première moitié de la décennie. D’ici 2030, elles auront été multipliées par 6. C’est ce qui ressort d’un rapport du bureau d’étude sur les matières premières, Roskill.

Selon les chercheurs, cette constante pourrait avoir d’importantes conséquences sur le caractère durable de ce secteur économique en croissance.

Batterie

‘Le lithium est un composant essentiel dans la fabrication des batteries électriques’, souligne Roskill. ‘Cela en fait un produit technologique de base crucial pour une grande variété de secteurs industriels, telle que la fabrication de voitures électriques, d’ordinateurs portables et de nombreux autres outils.’

‘La demande de lithium va donc augmenter considérablement dans les années à venir. De ce fait, il faut aussi tenir compte de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre.’

‘Les batteries électriques occupent une place importante dans l’économie durable du futur’, indique Roskill. ‘Il est donc crucial que l’impact de leur production sur l’environnement soit limité autant que possible.’ La manière dont le lithium est extrait pourrait être une solution à ce problème.

‘Il semble y avoir une différence nette entre l’extraction du lithium dans des formations rocheuses et l’extraction dans des saumures’, affirment les chercheurs. La première technique produit, selon les calculs du bureau d’études, en moyenne 9 tonnes de dioxyde de carbone pour chaque tonne de carbonate de lithium extrait. C’est trois fois plus d’émissions qu’avec la seconde technique.

Extraction du lithium dans les saumures de lacs salés (Isopix)

‘Mais la transformation ultérieure de la matière première en un produit utilisable dans les batteries a également un impact sur le volume d’émission de cette industrie’, précise Roskill. En Chine par exemple les stocks extraits sont souvent davantage affinés. Cela produit plus d’émissions, car il faut plus d’électricité, et celle-ci est souvent produite par des centrales au charbon ultra polluantes en Chine.

Investisseurs

Roskill a calculé que d’ici la fin de la décennie, la production de lithium à partir de roches dures générera 10 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an. L’extraction dans les saumures émettrait 2,5 tonnes de dioxyde de carbone.

‘Ces émissions ne peuvent être ignorées’, souligne le bureau d’études. ‘Les investisseurs sont, après tout, de plus en plus sensibles aux conséquences environnementales, à l’engagement social et à la responsabilité des entreprises. On peut donc s’attendre à ce que le caractère durable de la production de lithium soit également examiné.’

‘Des plaintes ont déjà été enregistrées concernant l’importante consommation d’eau de l’extraction des saumures, ainsi que la contamination chimique à proximité des sites de production’, explique Roskill. ‘En outre, il y a déjà eu des conflits avec les peuples autochtones dans un certain nombre d’endroits utilisés pour l’extraction.  

Source: BusinessAM
Lire plus
Marchés