Marchés:
Chargement en cours…

MERCREDI 28 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

“La Chine et la Russie manipulent leurs chiffres de croissance de 15 à 30%”

Logo Business AM
Économie

18/05/2018 | Audrey Duperron | 4 min de lecture

On sait que les gouvernements de nombreux pays autoritaires, comme la Chine ou la Russie, par exemple, truquent régulièrement leurs chiffres de croissance pour donner la perception d’une meilleure santé économique à leurs citoyens. Mais quelle est l’ampleur de ces manipulations ? 15 à 30 %, si l’on en croit les photos satellite… qui, elles, ne trichent pas.

C’est ce qui ressort des travaux de l’économiste Luis R. Martinez, de l’Université de Chicago. Il cherchait à savoir si les contre-pouvoirs présents dans toute démocratie permettaient bien d’empêcher les dirigeants de manipuler les données économiques de leur pays pour en donner une meilleure image.

La lumière nocturne, indice de croissance  d’un pays

Il observe que les pays autoritaires ont tendance à gonfler artificiellement leurs données économiques souvent à l’approche d’élections. Pour parvenir à ces conclusions, cet économiste a mesuré l’évolution de l’éclairage nocturne sur les photos satellitaires de plusieurs pays sur une période de 25 ans. Au fil du temps, notre usage de la lumière s’est beaucoup étendu, à la faveur du développement économique, qui donne accès à plus d’appareillages producteurs de lumières. Cela implique que l’éclairage nocturne fournit une mesure du développement d’un pays, une conclusion à laquelle des chercheurs de l’Université Brown et du Bureau national de la recherche économique (NBER) étaient parvenus en 2009.

Des exemples « lumineux »

Les photos satellite de l’Inde prises de nuit par la NASA entre 2012 et 2016 sont très parlantes à cet égard. Entre ces deux années, le PIB de l’Inde est passé de 1900 milliards de dollars à 2300 milliards de dollars (environ respectivement 1600 milliard d’euros et 1900 milliards d’euro).

© NASA/Washington Post

Une photo satellite de la péninsule coréenne, prise de nuit par la NASA en 2014, et qui avait fait le tour du monde à cette époque, était aussi très “éclairante”, pour décrire le contraste saisissant entre le niveau de développement des deux pays. On y voyait la Corée du Nord quasiment complètement plongée dans le noir, tandis que la Corée du Sud était toute illuminée.

© NASA/Washington Post

Des exagérations annuelles de 15 à 30%

Le chercheur a classé le degré de démocratie des différents pays en fonction de leur score à l’enquête “Freedom House”, qui classe les pays de “libre” à “non libre” en fonction de tout un faisceau de critères, tels que la protection des droits civiques, et les libertés civiles. Il a ensuite examiné l’évolution de leur éclairage, et a établi une relation entre celle-ci et l’évolution de leur PIB, telle que déclarée par ces pays.

Il conclut que dans les pays les plus libres (Etats-Unis, Europe, Canada…), une augmentation de  10% de l’intensité de l’éclairage était corrélée avec une croissance annuelle moyenne du PIB de 2,4%. En revanche, dans les pays moins libres, une augmentation de la luminosité nocturne se combinait à des progressions alléguées du PIB supérieures, en moyenne de 2,9% à 3, % pour les pays les plus autoritaires.

L’économiste spécule que ces différences proviennent du désir des dirigeants de ces pays de se donner une bonne image, et de surestimer leurs réalisations pour s’assurer de nouvelles victoires électorales.


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    43.478.447
  • Nombre
    de décès
    1.159.319
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    321.031
  • Nombre
    de décès
    10.810
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour