Les jeunes de Hong Kong : ‘Il n’y a pas assez d’espace pour le sexe’

A Hong Kong, les jeunes ne disposent pas assez d’espace pour profiter de leur intimité sexuelle. La plupart des membres de la jeune génération vivent encore chez leurs parents, souvent dans des appartements exigus.

Tel est le constat que dresse Yau Wai Ching, une militante de 25 ans du parti Youngspiration, élue récemment au Conseil législatif de Hong Kong en tant que députée de West Kowloon.

Avec 7,5 millions d’habitants, Hong Kong est l’un des endroits les plus densément peuplée de la planète. Dans cette ville, les jeunes manquent d’alternatives pour disposer de leur propre logement.

Selon Yau Wai Ching, Hong Kong est incapable de résoudre le problème du logement dans l’enclave et l’establishment politique ne s’intéressent pas aux besoins de la jeune génération.

Ville conservatrice

« Endettés, les jeunes n’ont que peu d’options pour bénéficier de leur propre logement », explique-t-elle. En outre, le gouvernement ne semble faire aucun effort afin de trouver une solution. Il ne reste aux jeunes que la critique dans l’espoir que des mesures soient prises pour le bien de la société.

Malgré sa réputation de plaque tournante du commerce mondial, Hong Kong est une ville profondément conservatrice. Selon une enquête de 2008, en ce qui concerne le sexe, Hong Kong est l’un des endroits les plus prudes au monde. Plus de la moitié des jeunes de la ville affirment d’ailleurs être trop gênés pour acheter des préservatifs. A Hong Kong, le mariage gay est également un sujet politique très sensible.

Yau Wai Ching, seconde députée la plus jeune de l’histoire d’Hong Kong, incarne la résistance croissante de cette jeune génération face à l’ingérence du gouvernement central de Pékin.

 

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20