Œil pour œil et dent pour dent entre la Corée du Nord et la Corée du Sud

La Corée du Sud a envoyé des drones en Corée du Nord pour la première fois lundi, rapporte Bloomberg. Une action militaire sans précédent après que le régime de Kim Jong-un a déployé cinq drones dans l’espace aérien de son voisin du sud.

Pourquoi est-ce important ?

Les relations entre la Corée du Nord et le monde entier sont compliquées, en particulier avec son voisin du Sud. Le fait que Kim Jong-un ait, pour la première fois depuis en plus de cinq ans, envoyé des drones en Corée du Sud n’est pas anodin. De plus, il a passé la dernière année à améliorer son arsenal atomique, ne montrant aucun intérêt envers de nouveaux pourparlers de désarmement nucléaire, qui sont au point mort depuis trois ans. Or les États-Unis sont déjà fort occupés par le conflit entre la Russie et l’Ukraine.

L’actualité : La Corée du Sud a envoyé des drones dans l’espace aérien de la Corée du Nord.

  • La Corée du Sud a déployé des moyens de reconnaissance dans des zones proches de la frontière et jusqu’en Corée du Nord pour photographier des installations militaires, a déclaré l’état-major de Séoul dans un communiqué. Cette action est conforme à la stratégie adoptée par la Corée du Sud l’année dernière pour répondre aux provocations de la Corée du Nord par des manœuvres similaires.
  • En effet, pour la première fois en plus de cinq ans, le régime de Kim a envoyé cinq drones au-delà de la frontière ce lundi. Le premier l’a traversée à 10 h 25 et est revenu après avoir volé pendant environ trois heures. Quatre autres ont été détectés lundi après-midi et ont ensuite disparu des radars, ont déclaré les chefs d’état-major du Sud.
  • Selon l’agence de presse Yonhap, l’un d’entre eux pourrait avoir pénétré dans la région de Séoul pour prendre des photos du bureau présidentiel. L’armée sud-coréenne a déclaré avoir réagi en envoyant des avions de chasse et des hélicoptères. Les médias locaux, dont Yonhap, ont indiqué qu’une centaine de coups de feu avaient été tirés sur ces drones.

L’enjeu : Kim Jong-un a trouvé un nouveau moyen pour faire monter les tensions avec les États-Unis et leurs alliés, le président Joe Biden se concentrant sur la guerre en Ukraine.

  • Ces mesures augmentent les risques d’un premier affrontement meurtrier majeur depuis des années, comme lorsque la Corée du Nord a bombardé d’artillerie l’île frontalière sud-coréenne de Yeonpyeong en 2010.
  • Au cours des dernières années, Kim a modernisé son stock de missiles afin de les rendre plus faciles à cacher, plus rapides à déployer et plus difficiles à abattre. Cette année, il a testé des missiles conçus pour transporter des armes nucléaires vers les alliés des Américains que sont la Corée du Sud et le Japon, ainsi que des missiles balistiques capables de frapper le continent américain.
  • La Corée du Sud a déclaré qu’elle s’attendait à ce que Kim teste une bombe nucléaire dans un avenir proche.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20