Les marchés:
Markten inladen...

VENDREDI 10 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Google risque des milliards de dollars d’amendes: ‘Chrome suit les utilisateurs en navigation privée’

Logo Business AM

04/06/2020 | Pieterjan Neirynck | 3 min de lecture

isopix

Google est actuellement en procès car la société continue de surveiller les utilisateurs de son navigateur internet Chrome, même s’ils activent le mode ‘incognito’.

De quoi s’agit-il? Si vous utilisez Google Chrome en navigation privée, le navigateur n’enregistrera pas votre historique de recherche. Cependant, Chrome vous avertit que ‘votre activité peut rester visible par les sites Web que vous consultez, par votre employeur ou votre établissement scolaire et par votre fournisseur d’accès à Internet’. Voici comment: Chrome transmet les données à Google Analytics et Google Ads Manager. Le premier est un outil qui permet aux propriétaires de sites web de suivre le trafic. Le second offre des possibilités de gérer les publicités.

Navigation privée sur Google Chrome

Mais? Google doit maintenant gérer un recours collectif, qui considère que la société américaine trompe volontairement l’utilisateur avec son mode ‘incognito’. Pour les plaignants, Google connait de cette manière les loisirs, les habitudes d’achat et même ‘les choses les plus intimes et les plus embarrassantes qu’ils consultent en ligne’. Ils réclament donc au moins de 5 milliards de dollars de dommages et intérêts. ‘Google ne peut pas continuer à se livrer à la collecte de données secrètes et non-autorisées de pratiquement tous les Américains’, indiquent-ils.

Réaction? Google réfute ces affirmations, car les utilisateurs savent à l’avance que leurs données seront partagées avec des tiers. ‘Ce mode vous donne le choix de surfer sur internet sans enregistrer votre activité sur votre ordinateur. Comme nous l’indiquons clairement lors de l’ouverture d’un onglet, les sites Web peuvent être en mesure de collecter des informations sur votre activité de navigation’, a déclaré un porte-parole de Google à Business Insider.

Source: BusinessAM


Logo Business AM

Business AM | Stocks