Google est en train de tirer un câble entre la France et les États-Unis qui sera totalement privé

C’est le deuxième câble sous-marin que Google va tendre entre deux continents. Celui-ci passera sous l’océan Atlantique et reliera la Virginie du Nord (aux États-Unis) à la côte atlantique en France. Pour quel usage? Pour étendre le réseau de Google et faciliter le transfert de données du géant du web.

On l’oublie quelques fois, tant les actions sur le web sont devenues automatiques, mais le réseau internet a besoin d’infrastructures solides pour exister. Les milliards de données que les humains génèrent quotidiennement doivent être transférées et stockées quelque part. Cette masse de data est véhiculée via des câbles intercontinentaux et des satellites, avant d’être « entreposée » dans d’immenses data centers un peu partout sur la planète.

Mardi soir, le géant du web a annoncé qu’il allait lancer un nouveau câble sous-marin reliant l’Europe aux États-Unis pour étendre son réseau « en nuage » et mieux satisfaire ses clients: soit pour mieux gérer la masse de données de ses clients.

En agissant ainsi, Google s’affranchit encore un peu plus des fournisseurs d’accès à internet (FAI) qui gèrent les infrastructures sur lesquelles transitent le web. Selon l’AFP, plus de 25% du trafic mondial transiterait déjà sur le réseau de fibre optique de Google. Ce nouveau câble devrait lui donner encore plus de puissance, de liberté et de contrôle des données.

Le schéma du câble Dunant

© Google Cloud

Dunant après Curie

Ce câble a un nom: Dunant. Tout comme le câble Curie – qui a commencé à être tiré au-dessus du Pacifique, entre les États-Unis et l’Asie, en 2016 – Dunant rend hommage par son nom à un grand nom de l’histoire. Le philanthrope suisse Henri Dunant est le premier lauréat du prix Nobel de la paix et le fondateur de la Croix-Rouge. Mais là où Dunant l’homme oeuvrait pour la défense des plus faibles, Dunant le câble agit pour le renforcement du réseau Google.

Avec Curie, Google est « devenu la première grande entreprise non télécom à construire un câble intercontinental privé ». Avec Dunant, Google montre qu’il devient de plus en plus indépendant des autres compagnies tout en élargissant son réseau « déjà le plus grand au monde« . Le but de ce réseau est de créer une « infrastructure de cloud computing mondiale, ce qui nous aidera à fournir des services de haute qualité à nos clients », explique Google. C’est le treizième câble sous-marin tendu par la firme de Moutain View et il devrait être opérationnel en 2020.

Les 13 câbles sous-marins et les data centers de Google

© Google Cloud