Vers une pénurie de GNL en Europe?

D’ici 3 ans, les livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) pourraient venir à manquer, alors que la demande est amenée à rester élevée, voire à augmenter sans que des investissements conséquents soient mis en place pour y répondre.

Pourquoi est-ce important ?

Désireuse de se défaire de ses importations énergétiques russes, l’Europe s’est tournée vers les exportations de GNL pour remplir ses stocks de gaz en prévision de l’hiver. La demande a donc explosé, ne faisant que rajouter de la pression sur un secteur déjà tendu. Sans des investissements conséquents pour répondre à la demande croissante, une pénurie n’est pas exclue dans les années à venir.

Dans l’actu : Le Japon, en passe de devenir le principal importateur de GNL cette année, met en garde : la concurrence mondiale pour le gaz naturel liquéfié devrait s’intensifier au cours des 3 prochaines années, en raison d’un manque d’investissement dans l’approvisionnement.

  • Les contrats de GNL à long terme démarrant avant 2026 ne pourront être remplis, selon une enquête réalisée par le ministre japonais du Commerce auprès de plusieurs entreprises, rapporte Bloom
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20