Gazprom détient plus d’un tiers du marché européen du gaz

La firme russe Gazprom détient maintenant 34 % du marché européen du gaz, a annoncé Alexeï Miller, le CEO de Gazprom. En 2016, le groupe détenait une part de 31 % du marché européen du gaz ; entretemps, Gazprom a exporté un volume record de près de 180 milliards de mètres cubes de gaz. Cela signifie une augmentation de 12,5 % par rapport à l’année précédente.La firme, qui est contrôlée par l’État russe, n’a jamais autant exporté, selon Miller. Les ventes sur le marché intérieur ont aussi progressé, ce que Miller affirme être un indicateur de la croissance économique du pays.le groupe gazier russe a produit l’année dernière un volume de 419 milliards de mètres cubes de gaz. 150 milliards de mètres cubes de gaz ont été stockés pour satisfaire la demande européenne croissante en cas d’hivers froids les années prochaines.

Diversification

L’Europe importe près de la moitié de sa consommation totale de gaz, mais elle s’inquiète de plus en plus de la domination de Gazprom en tant que fournisseur.En cause, le conflit entre la Russie et l’Ukraine, un pays de transit pour les clients européens de Gazprom. Le refus récent de la Russie de fournir l’Ukraine en gaz a également posé une menace pour l’approvisionnement européen.Les pays d’Europe sont préoccupés par l’idée qu’ils pourraient devenir presque entièrement dépendants du gaz russe, et Gazprom est soupçonné d’utiliser sa position dominante pour augmenter ses prix en Europe.L’Union Européenne doit donc diversifiée ses achats de gaz. Entre autres, elle étudie le potentiel recours à d’autres pays producteurs tels que l’Azerbaïdjan, ou l’achat de gaz liquéfié, qui est moins exposé aux problèmes géopolitiques.Cependant, de son côté, Gazprom souhaite construire un certain nombre de nouveaux pipelines pour transporter plus de gaz vers l’Europe. Le géant gazier russe affirme qu’il est le seul fournisseur à pouvoir être mesure de répondre aux besoins en gaz croissants de ses clients européens.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20