Face aux craintes vis-à-vis des avions, le déploiement de la 5G aux USA sera finalement limité: « Incapables de faire ce que 40 pays ont fait »

Lundi, les plus grandes compagnies aériennes américaines avaient co-signé une lettre inquiétante à l’égard du déploiement de la 5G au Etats-Unis, prévu pour ce mercredi. Face à leurs inquiétudes, les géants des télécommunications AT&T et Verizon ont accepté d’en limiter le lancement. Ils ne le font pas de gaieté de coeur… et ce n’est quand même pas suffisant pour apaiser toutes les compagnies.

Lundi, les compagnies aériennes américaines avaient averti d’un possible « chaos » dans le ciel provoqué ce mercredi par le lancement de la 5G. Elles disaient craindre que cela n’affecte les altimètres de leurs avions, compliquant les atterrissages – notamment en cas de faible visibilité.

« Une intervention immédiate est nécessaire pour éviter une perturbation opérationnelle importante pour les passagers aériens, les expéditeurs, la chaîne d’approvisionnement et la livraison des fournitures médicales nécessaires », avaient-elles écrits, évoquant un risque de de crise aérienne « catastrophique ».

AT&T et Verizon cèdent

Mardi, AT&T et Verizon ont annoncé accepter de revoir leurs plans. Leur service de 5G sera bien lancé ce mercredi, sauf près d’un « nombre limité de tours autour de certaines pistes d’aéroport alors que nous continuons à travailler avec l’industrie de l’aviation et la Federal Aviation Administration (FAA) », a indiqué AT&T. Communiqué similaire chez Verizon, qui a indiqué avoir « volontairement décidé de limiter son réseau 5G autour des aéroports. »

La FAA a, pour l’instant, donné son feu vert pour l’utilisation de certains modèles radioaltimètres et donné son accord pour 48 des 88 aéroports américains les plus directement affectés par les risques d’interférences. Certaines restrictions sont donc toujours de mise.

Bien qu’elles aient cédé, les deux entreprises ont adressé un tacle au secteur de l’aviation.

« La FAA et les compagnies aériennes de notre pays n’ont pas été en mesure de résoudre complètement la navigation de la 5G autour des aéroports, bien qu’elle soit sûre et pleinement opérationnelle dans plus de 40 autres pays », a souligné Verizon.

« Nous sommes frustrés par l’incapacité de la FAA à faire ce que près de 40 pays ont fait, à savoir déployer la technologie 5G en toute sécurité sans perturber les services d’aviation, et nous l’exhortons à le faire en temps voulu », a fustigé un porte-parole d’AT&T.

La FAA avait déjà prévenu que les interférences potentielles des signaux 5G pourraient entraîner des annulations de vols ou obliger les avions à se détourner vers différents aéroports. Verizon et AT&T s’étaient alors engagés à créer des zones tampons autour de certains aéroports pour réduire les risques d’interférences, ainsi que d’autres mesures de sécurité. Des engagements qui n’avaient pas suffi à apaiser les craintes des compagnies.

Des vols seront quand même annulés

Peu après l’annonce de Verizon et d’AT&T, la FAA a fait savoir qu’une bonne partie des retards et des annulations qui étaient craints par le secteur seraient évités.

Cependant, des compagnies ont annoncé que, malgré ces nouvelles dispositions, des vols pourraient toujours être annulés. C’est notamment le cas de Delta Airlines, qui a a déclaré que des « annulations liées aux conditions météorologiques causées par le déploiement du nouveau service 5G à proximité de dizaines d’aéroports américains » pourraient intervenir dès mercredi.

« La sécurité est et a toujours été la priorité numéro un de Delta – sans elle, rien d’autre ne compte », a déclaré John Laughter, vice-président exécutif et chef des opérations de la compagnie américaine, cité par Axios.

Delta Airlines évalue ses systèmes pour voir si les avions peuvent voler en toute sécurité à proximité des aéroports où le service 5G sera déployé, indique le communiqué.

De son côté, Emirates a déclaré qu’elle suspendait ses vols au départ de plusieurs villes américaines – dont Boston, Chicago et Miami – à partir de mercredi. La compagnie aérienne basée à Dubaï a demandé à ses clients de conserver leurs billets pour ces destinations pour le moment et de modifier leurs plans de voyage jusqu’à ce que les vols reprennent. Japan Airlines et Air India, entre autres, ont également annulé certains vols à destination des Etats-Unis.

Enfin, notons que le président américain Joe Biden s’est réjoui de la décision prise par Verizon et AT&T. Elle va, selon lui, éviter des perturbations « potentiellement dévastatrices » du trafic aérien tout en permettant l’activation de l’immense majorité des tours de téléphonie mobile prévues pour la 5G, élément essentiel pour la compétitivité du pays.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20