Les États-Unis pourraient devenir un exportateur net de pétrole brut dès l’année prochaine

Les États-Unis pourraient devenir un exportateur net de pétrole brut l’année prochaine. Cette information a été confirmée par un certain nombre d’analystes à l’agence de presse Reuters. Si le pays est devenu un leader mondial en matière d’exportations de brut ces dernières années, il a toujours importé des volumes plus importants depuis la Seconde Guerre mondiale. Cela pourrait donc changer en 2023.

Pourquoi est-ce important ?

La demande mondiale de pétrole américain s'accélère. Les consommateurs cherchent des alternatives à la diminution des approvisionnements en provenance de Russie, devenue la cible de sanctions internationales en raison de son agression envers l'Ukraine. Tant en Europe qu'en Asie, les raffineurs espèrent des livraisons massives d'or noir américain.

Un renversement remarquable : les États-Unis exportent actuellement un volume quotidien record de 3,4 millions de barils de pétrole brut, en plus des exportations d'environ 3 millions de barils de produits raffinés, tels que l'essence et le diesel.

  • La production pétrolière américaine n'a jamais dépassé le niveau de 13 millions de barils par jour. Dans le même temps, la consommation américaine de pétrole brut est de 20 millions de barils par jour. C'est le plus grand volume au
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20