Les États-Unis veulent pousser leurs alliés européens à se montrer plus fermes à l’égard de la Chine

Les ministres des Affaires étrangères de l’Alliance militaire occidentale, l’OTAN, se réunissent aujourd’hui à Bucarest pour discuter de la guerre en Ukraine. Mais un autre point serait à l’ordre du jour, selon des sources du Financial Times : La Chine.

Pourquoi est-ce important ?

L'Europe n'est pas unanime sur la manière de traiter avec la Chine, deuxième économie mondiale mais aussi régime autoritaire violant régulièrement les droits de l'homme. Les États-Unis privilégient une position anti-chinoise. Or, l'Allemagne, locomotive de la zone euro, est très dépendante économiquement de l'Empire du Milieu.

Dans l'actualité : Selon des sources du journal économique respecté le FT - des responsables gouvernementaux au courant des discussions entre les États-Unis et leurs alliés de l'OTAN - Washington a fait pression sur ses alliés ces dernières semaines pour que l'Europe prenne des mesures concrètes afin de freiner Pékin.

  • Les États-Unis insisteraient également pour que les chefs de gouvernement européens commencent à condamner plus sévèrement le régime communiste chinois.
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20