En vidéo: panique à Shenzhen, un gratte-ciel de 300 mètres vacille… sans raison

L’un des plus hauts buildings de Shenzhen, le SEG Plaza, a dû être évacué de toute urgence mardi après-midi. De manière toute à fait inexplicable, le gigantesque immeuble s’est mis à trembler et vaciller, provoquant la panique des personnes qui se trouvaient à l’intérieur et aux alentours.

Vers 13 heures, le SEG Plaza, d’une hauteur de près de 300 mètres, s’est mis à osciller, apparemment sans raison. Le gratte-ciel de 78 étages a rapidement été évacué par ses occupants paniqués avant d’être totalement fermé à 14h40, ont rapporté les médias chinois.

‘Panique au SEG Plaza en raison de son soudain oscillement. Ce gratte-ciel à Shenzhen, est l’un des plus grands centres commerciaux d’équipements électroniques du pays’, a rapidement tweeté le journaliste Zhulin Zhang, dont le poste est accompagné d’une vidéo montrant la panique des passants et des éléments du bâtiment vaciller.

‘Pas de tremblement de terre à Shenzhen’

‘Après avoir vérifié et analysé les données de diverses stations de surveillance des tremblements de terre à travers la ville, il n’y a pas eu de tremblement de terre à Shenzhen aujourd’hui’, ont indiqué les autorités dans un communiqué. Ces dernières mènent l’enquête pour découvrir ce qui a bien pu faire vaciller le 18e plus haut building de la ville, achevé de construction en 2000.

À ce stade, les experts ‘n’ont trouvé aucune anomalie de sécurité dans la structure principale et l’environnement du bâtiment’. Par ailleurs, les éléments intérieurs et extérieurs de l’immeuble ne semblent pas avoir été endommagés.

La Chine abrite quelques-uns des plus hauts buildings de la planète, dont la Tour Shanghai (632 mètres et 2e plus haut gratte-ciel du monde) ou encore le Ping An Finance Centre de Shenzhen (599 mètres et quatrième gratte-ciel le plus haut du monde au moment de sa construction en 2017).

Depuis l’année dernière, les autorités chinoises ont toutefois interdit la construction de gratte-ciels de plus de 500 mètres.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés