Des écrans de fumée: comment le pétrole et le GNL russe trouvent toujours leur chemin vers l’Europe, alors que le Vieux Continent clame le contraire

Ne pas financer la guerre de Poutine en Ukraine. Voilà le mot d'ordre en Europe. L'UE veut se débarrasser de ses approvisionnements en énergies russes, produits phares de l'économie du pays. Pour le pétrole, des embargos entrent en vigueur dans les mois à venir, et les entreprises qui continuent à faire affaire avec Moscou sont mises au pilori. Pour le gaz, l'UE a parcouru le globe entier pour trouver d'autres approvisionnements. Or, il s'avère que ce sont des écrans de fumée. De mani

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20