De quoi ai-je besoin pour faire du minage?

Miner des cryptomonnaies est l’élément essentiel pour permettre aux transactions d’être réalisées. Pour réaliser le minage, voici l’infrastructure matérielle nécessaire.

Extraire des cryptomonnaies consiste à effectuer des transactions dans un système de monnaie numérique. Les données qui enregistrent ces transactions sont réunies dans des blocs. Chaque fois qu’une transaction a lieu, un nouveau bloc est créé. Mais cette opération demande de résoudre un algorithme, ce qui est une opération mathématique complexe. Et plus le nombre d’utilisateurs de cryptomonnaies augmentera, plus cette opération sera complexe, même pour un ordinateur très puissant.

Les premières transactions en Bitcoin ont été réalisées en 2010. À l’époque, l’opération mathématique autorisant le passage des données pouvait être réalisée avec du matériel très léger comme un simple ordinateur portable. En 8 ans, le nombre de monnaies cryptées a été multiplié par mille et leurs utilisateurs se comptent aujourd’hui en millions. Le matériel qui supporte les transactions effectuées de nos jours doit impérativement être beaucoup plus puissant qu’à l’aube des monnaies cryptées.

Ce qu’il vous faut

Pour vérifier l’intégrité de l’ensemble des données comprises dans un bloc et dans une transaction, il vous faut:

  • un ou plusieurs ASIC (Application Specific Integrated Circuit): soit un mineur à circuit intégré à application spécifique. Ces machines travaillent à des vitesses extrêmement rapides mais les applications informatiques autres que l’extraction de cryptomonnaies sont quasi-nulles. Le site bitcoinmining a dressé un comparatif des meilleurs ASIC.
  • un logiciel de minage. Le logiciel d’extraction enregistre les opérations sur la chaîne de blocs mais  surveille également l’ASIC. Il affiche des statistiques générales telles que la température, le hashrate, la vitesse du ventilateur et la vitesse moyenne de l’ASIC. Il existe des logiciels gratuits comme CGminer et BFGminer, ou encore EasyMiner (qui utilise une interface simplifiée avec laquelle il n’est pas nécessaire d’entrer les lignes de code à la main).
  • un ventilateur. L’extraction produisant de la chaleur, il faut éviter que la machine ne chauffe trop vite.
  • une large bande passante avec un débit très élevé: une connexion à Internet puissante est nécessaire.
  • de l’électricité: ce processus consomme beaucoup d’électricité car la machine tourne sans arrêt et ne résout les opérations que sporadiquement.
  • un onduleur (facultatif): ce système de protection contre la foudre peut sauver votre installation

Trois exemples de mineur à circuit intégré:

Cloud Mining et Mining Pool

L’extraction de cryptomonnaie est un processus qui met en compétition tous les ordinateurs du réseau occupés à chercher le hash qui permettra de réaliser la transaction. Il faut savoir qu’une machine de minage peut comparer jusqu’à 13,5 Terahash par secondes. Soit 13.500.000.000.000 combinaisons de 256 chiffres par seconde. Mais même comme ça, une machine peut tourner 24h/24 sans trouver la bonne combinaison et donc sans jamais récompenser son propriétaire.

Pour avoir plus de chances d’être récompensé en tant qu’individu, il peut être avantageux de rejoindre un groupe de minage (mining pool en anglais). Les pools, comme SlushPool ou BitClubPool, sont des groupes de mineurs qui travaillent ensemble à résoudre les équations de hachage, ce qui leur permet de regrouper leurs ressources tout en divisant la récompense de manière égale en fonction du nombre de partages qu’ils ont contribué à résoudre. Les principaux pools sont en Chine (80% environ).

Certains préfèrent ne pas installer le matériel de minage parce que c’est trop compliqué, que ça fait trop de bruit ou que cela prend trop de place. Dans ce cas, il existe une solution leur permettant de faire du minage sans disposer du matériel: le cloud mining ou l’extraction dans le nuage. Les mineurs financent la capacité d’extraction du matériel dans les fermes de minage (voir plus bas), en payant l’électricité par exemple. Ou les ouvriers employés à la manutention du matériel. Les opérateurs Hashflare et Genesis Mining proposent ainsi des contrats depuis plusieurs années. Genesis Mining possède plusieurs fermes de minage, notamment en Islande.

Intérieur d’une ferme de minage en Chine

© Motherboard

Histoire de processeurs

À l’origine, l’extraction était effectuée sur les processeurs des ordinateurs personnels. Plus un ordinateur était rapide et puissant, plus il était rentable. Par la suite, l’extraction s’est faite avec des systèmes de cartes multi-graphiques qui pouvait résoudre des opérations 50 à 100 fois plus vite tout en consommant moins d’énergie.

Par la suite, les FPGA sont devenus un temps la norme. Les FPGA (Field-Programmable Gate Array) sont des circuits intégrés en silicium reprogrammables, soit des processeurs que l’on peut programmer soi-même pour qu’ils effectuent une action bien précise. En l’occurrence, miner des cryptomonnaies.

Les FPGA ont ensuite été remplacés par des circuits intégrés spécifiques à l’application (ASIC) qui permettent de trouver des hashs plus rapidement. Le matériel ASIC fonctionne avec des puces électroniques conçues pour effectuer un type particulier de protocole de transmission. En 2018, c’est le système qui domine le marché.

Fermes de minage

Si de nombreuses personnes minent des cryptomonnaies – principalement du Bitcoin -, c’est parce que ces opérations sont rémunérés lorsqu’elles sont réussies. Mais cette « récompense » survient assez rarement puisqu’elle dépend d’un processus aléatoire.

Pour augmenter leurs chances d’être récompensés et pour accélérer les transactions sur le réseau, les mineurs optent pour de grandes infrastructures. Ils ont tourner plusieurs processeurs en même temps dans un seul endroit et pour un seul destinataire: c’est qu’on appelle une ferme de minage.

Mais, à l’instar des data-center, ces fermes consomment énormément d’énergies. Les propriétaires font travailler non pas 10 ou 15 processeurs en même temps mais des centaines, tous connectés et posés sur des étagères. Dans un reportage signé Motherboard, le propriétaire d’une ferme de minage en Chine explique que sa facture d’électricité mensuelle s’élève à 80.000 dollars par mois.

Ces centaines de machines réunies produisent une quantité de chaleur si importante qu’il faut les placer dans une pièce bien ventilée, généralement à l’aide de plusieurs grands ventilateurs additionnels.

Ferme de minage en Islande

© epa

Stocker ses crypto

Pour finir, il faut avoir un wallet pour stocker ses cryptomonnaies. Une fois que l’installation est faite, il ne reste plus qu’à suivre l’évolution des cryptomonnaies sur les sites spécialisés et vérifier que le ratio récompense en coin/dépense en électricité et matériel soit viable. Si ce n’est plus le cas, il peut être temps de passer à une autre activité.