La Corée du Sud pourrait-elle suivre – et rattraper – son voisin du nord dans la course aux armes nucléaires ?

Face aux menaces de Pyongyang, à Séoul on pourrait penser que la meilleure défense passe par l’arsenal atomique. Une option enterrée normalement depuis le traité de dénucléarisation de 1972, mais l’opinion publique coréenne n’avait jamais été aussi favorable au développement d’un arsenal national, plutôt que de compter sur Washington.

Pourquoi est-ce important ?

Même si la dénucléarisation de la péninsule reste l'objectif affiché de tous les pays bordant la Corée du Nord, celle-ci s'avère de moins en moins probable. C'est le parapluie nucléaire américain qui doit le cas échéant protéger le Japon et la Corée du Sud des gesticulations atomiques de Pyongyang, mais dans le doute, mais cet équilibre pourrait bien être ébranlé.

La Corée du Nord provoque une nouvelle phase de tensions

  • La semaine dernière, des drones nord-coréens ont mené des incursions dans le ciel de Corée du Sud. Ils ont rapidement été pris pour cible par l'aviation et les défenses antiaériennes du pays.
  • Fait nouveau : maintenant Séoul riposte aux provocations de Pyongyang, et semble bien avoir envoyé ses propres drones de l'autre côté de la frontière. Ils auraient pris des photos de sites militaires et, plus important, n'aur
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20