Comment une photo de Jackie Kennedy nue s’est retrouvée dans le magazine Hustler

Vingt-deux ans après sa mort en 1987, des archivistes passent au peigne fin les 610 boîtes, armoires et le contenu d’un conteneur maritime entier qui renfermaient les affaires de l’artiste pop art gay Andy Warhol. En plus de 17.000 dollars en liquide, d’un million de dollars en pierres précieuses, d’une collection de boîtes de soupe au poulet vides et d’un morceau de gâteau de mariage éventé, ils trouvent également une photographie de Jackie Kennedy se baignant nue.

Signé: ‘A Andy, avec toute mon affection, Jackie Montauk’ – une référence à la retraite de Warhol à Long Island, où l’ancienne Première Dame a passé plusieurs week-ends.

JFK et Jackie Bouvier-Kennedy assistent à la première Coupe de l’America en 1962. (Photo : Bibliothèque JFK)

Personne ne sait d’où vient la photo ni comment elle est entrée en possession de Warhol. Certaines sources situent la photo en 1971, sur l’île grecque de Skorpios, où Jackie O. aurait été secrètement photographiée par le paparazzi italien Settimio Garritano. Garritano aurait vendu par la suite un certain nombre de photos de la série pour 18.000 dollars à Larry Flint, l’éditeur controversé du magazine porno Hustler, décédé le mois dernier. Flynt a publié les photos dans le numéro d’août 1975, un coup d’éclat qui l’a fait instantanément devenir millionnaire en dollars. 

Bien qu’il n’y ait pas de preuves tangibles de la version ci-dessus, il est de toute façon sûr et certain que la photo date d’avant 1978, puisqu’après cette date, Jackie Kennedy et Andy Warhol, décédé en 1994, ont vécu dans la discorde, à cause d’une banale querelle.

Des bibliothèques entières ont été écrites sur la vie amoureuse tumultueuse de John Fitzgerald Kennedy, le 35e président des États-Unis. Mais bien que moins médiatisées, les activités extraconjugales de Jackie Bouvier, l’épouse de JFK, ne sont pas passées inaperçues non plus.

Revanche par le sexe

Souvent qualifié de ‘revanche par le sexe’, le style de vie dévergondé de son mari – dont les conquêtes temporaires, outre Marilyn Monroe, Angie Dickinson, Kim Novak et Jayne Mansfield, comprennent également des dizaines de femmes moins connues – a poussé Jacqueline Bouvier dans les bras d’une série de célébrités, dont l’acteur William Holden, le magnat de Fiat Gianni Agnelli et, bien sûr, son futur mari, le magnat grec du transport maritime Aristote Onassis, âgé de 29 ans.

Jackie O. et RFK

Puis, en 2009, est sorti le livre Bobby and Jackie : A Love Story, dans lequel C. David Heymann décrit comment la première dame Jacqueline Kennedy et son beau-frère Robert Kennedy ont vécu une histoire d’amour passionnée dans les quatre années qui ont suivi l’assassinat de JFK, après que le chagrin provoqué par sa mort les ait rapprochés.

Même si les Kennedy sont à peu près la seule famille à approcher le statut de ‘royauté’ aux États-Unis, les critiques restent sceptiques quant au contenu de l’ouvrage. En effet, de grandes parties de celui-ci seraient attribuées à une seule source. Selon le livre, c’est Jackie Kennedy, et non l’épouse de Robert, Ethel – avec qui il a eu 11 enfants – qui aurait demandé aux médecins de débrancher les appareils maintenant Robert Kennedy artificiellement en vie, 2 jours après qu’il ait été abattu par le Palestinien Shiran Bishara Shiran dans la salle de bal de l’hôtel Ambassador à Los Angeles, le 5 juin 1968. Quatre mois plus tard, Jackie épousait le magnat grec Aristote Onassis.

Heymann affirme que ses propos sont étayées par des rapports inédits des services secrets et du FBI et qu’il a sollicité de nombreux amis et connaissances des Kennedy pour son livre.