Une mainmise chinoise sur notre réseau électrique ? La majorité des onduleurs solaires du pays sont « Made in China » et c’est plus grave qu’on l’imagine

Les onduleurs solaires, les appareils qui régulent la quantité d’énergie solaire sur notre réseau, sont de plus en plus souvent de fabrication chinoise. Mais personne ne sait quelle proportion du parc solaire de notre pays est ainsi équipée par l’Empire du Milieu. Or, cela pourrait potentiellement avoir des conséquences pour notre production d’énergie.

Pourquoi est-ce important ?

L'Europe souhaite être moins dépendante d'autres grandes puissances pour sa technologie et sa production d'énergie. Mais alors que les liens avec la Russie sont à peu près coupés, l'Europe se voit devenir de plus en plus dépendante de la Chine. Les fournisseurs européens ne peuvent tout simplement pas rivaliser avec les Chinois.

Dans l'actualité : La proportion exacte des onduleurs chinois dans les panneaux solaires belges n'est pas connue, mais les données du gestionnaire de réseau de distribution Fluvius et une enquête de VRT NWS indiquent que plus de la moitié des onduleurs présents en Flandre proviennent de Chine. Or, avec près de 860.000 installations solaires, c'est le nord du pays qui capte le plus cette énergie renouvelable en Belgique. La Wallonie n'en compte que 150.000, et il y en a 15.000 à Brux

Cet article est uniquement disponible pour nos abonnés Premium
Accédez à trois articles gratuits par mois !
Business AM est le média belge qui vulgarise l’économie. Rejoignez notre communauté de plusieurs millions de lecteurs chaque mois.
Oui, je veux avoir accès à 3 articles Premium
Vous préférez vous abonner tout de suite ? Cliquez ici
Déjà abonné? Connectez-vous et recevez l’accès à tous nos articles Premium.
Plus d'articles Premium
Plus