Ce n’est pas la Russie mais la Chine qui constitue la plus grande menace pour l’approvisionnement en gaz de l’Europe

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’augmentation de la demande de gaz naturel en provenance de la Chine constitue une plus grande menace pour la sécurité énergétique européenne que la réduction des importations de gaz naturel en provenance de Russie.

Pourquoi est-ce important ?

L'été dernier, l'Europe a failli être confrontée à une véritable crise énergétique après la fermeture du robinet à gaz de la part de la Russie. Au final, le continent a tout de même réussi à s'approvisionner à temps, profitant derrière d'un hiver doux. Mais avec le rebondissement de l'économie chinoise, une nouvelle menace se profile à l'horizon.

Dans l'actu : selon l'AIE, la demande chinoise de gaz naturel liquéfié (GNL) pourrait "augmenter considérablement" dans le pire des scénarios pour 2023. Cela mettrait l'Europe en difficulté.

  • L'une des raisons pour lesquelles le gaz naturel est resté abordable est la politique draconienne chinoise du "zéro-COVID". Cette politique a maintenu une faible demande dans le pays, ce qui a permis à l'Europe d'importer des surplus de GNL à des prix acceptables. La Chine, par exemple, a im
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Meer premium artikelen
Plus
Array
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20