L’Allemagne a créé son propre bourbier : la crise du charbon, symbole des contradictions allemandes

Le combat des résistants écologistes pour empêcher l’extension de la mine de charbon de Lützerath symbolise comme nul autre les contradictions énergétiques de l’Allemagne.

Pourquoi est-ce important ?

Longtemps diabolisé par les verts en Allemagne - qui dirigent certains des principaux ministères du gouvernement - le charbon devait être éliminé progressivement d'ici 2030. Néanmoins, la guerre en Ukraine et la fin programmée du nucléaire ont ramené le charbon au premier plan dans la plus grande économie d’Europe.

L’actualité : À Lützerath, en Allemagne, un camp de manifestants a vu le jour. Ces protestataires sont contre l’extension d’une mine de charbon qui entraînera la destruction pure et simple du village.

  • Depuis le début de la semaine dernière, la police allemande a procédé à énormément d’évacuations. Cela n’empêche pas les activistes d’occuper le camp. Samedi, ils étaient des milliers à venir protester. Ces militants venaient d’Allemagne, mais aussi de partout en Europe. Parmi eux, Greta Thunberg.
  • L’activiste suédoise voudrait faire de ce village l’image de la lutte contre les énergies fossiles.  « L’Allemagne est un des plus gros pollueurs au monde et a une énorme responsabilité », a-t-elle notamment déclaré à la foule. La Suédoise s’est récemment positionnée en faveur de l’énergie nucléaire en opposition au charbon
  • Du côté des manifestants, le collectif Lützerath lebt! a déploré samedi « des dizaines de blessés, dont certains graves ». Cette manifestation a rameuté entre 15 000, chiffre de la police, et 35 000 personnes, chiffre des organisateurs. En conséquence, 150 personnes ont été poursuivies en justice, d’après la police allemande.
  • La police et l’Allemagne se retrouvent dans un véritable bourbier, au propre comme au figuré. Le symbole d’une Allemagne qui n’a pas anticipé la crise du gaz, et qui se retrouve face à ses propres contradictions sur la sortie du nucléaire.

Zoom avant : Plus d’un tiers (36,3 %) de l’électricité injectée dans les réseaux électriques allemands entre juillet et septembre provenait de centrales au charbon, contre 31,9 % au troisième trimestre 2021, selon l’office allemand des statistiques Destatis, rapporte Reuters.

  • La production d’électricité à partir de charbon a augmenté de 13,3 % en glissement annuel pour atteindre 42,9 térawattheures (TWh) au cours du 3e trimestre.
  • La consommation mondiale de charbon a atteint un niveau record de plus de 8 milliards de tonnes cette année, l’Allemagne étant l’un des pays où elle est la plus élevée avec une hausse de 19 %, soit 26 millions de tonnes de plus qu’en 2021, selon un rapport l’AIE.
La production d’électricité au 3e trimestre en Allemagne : Reuters.

Les causes : La guerre en Ukraine et les sanctions, notamment celles sur le gaz, ont fait planer la menace d’une pénurie de gaz. La sortie programmée du nucléaire a fait le reste.

  • À cause de cette menace, certaines centrales à charbon qui avaient été fermées sont revenues sur le marché européen cette année. Mais, dans la plupart des pays, la quantité était limitée. « Il n’y a qu’en Allemagne, que le revirement est à une échelle significative. Cela a augmenté la production d’électricité à partir de charbon dans l’Union européenne, qui devrait rester à ces niveaux pendant un certain temps », indique le rapport annuel de l’AIE sur le marché du charbon.
  • Depuis le mois de mars, douze centrales à charbon d’une puissance maximale de 6,7 gigawatts ont été remises en service afin de passer l’hiver malgré l’absence de gaz russe.
  • Alors que la production éolienne et hydraulique a été faible, la production nucléaire nationale a également diminué. Cette dernière s’explique par le fait que seuls trois réacteurs restent en service, contre six un an plus tôt, l’Allemagne abandonnant cette technologie après la crise de Fukushima. Le parc nucléaire allemande sera totalement à l’arrêt l’année prochaine. Le chemin vers le 100% renouvelable passe donc automatiquement par le charbon.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20