C’est sûr, il y aura plus d’acquéreurs belges en Espagne en 2022 qu’en 2021

Rédigé avec la contribution de Zapinvest

Les 3 premiers trimestres 2022 surpassent déjà l’année 2021.

En Espagne, 16% des acquisitions de biens immobiliers ont été réalisées par des étrangers, au 3e trimestre 2022, soit 6 trimestres de hausse consécutive. Parmi eux, on dénombre 1123 Belges, toujours dans le top 5 des étrangers-acquéreurs fans de l’Espagne. À l’occasion de la publication des chiffres trimestriels des bureaux d’enregistrement espagnols, ZAPINVEST, spécialiste de l’immobilier de résidences secondaires en Espagne, confirme la poursuite d’une année 2022 extrêmement dynamique.

Toujours en 5e position des étrangers qui acquièrent un bien immobilier en Espagne, les Belges représentent 4,27% des nouveaux propriétaires étrangers du 3e trimestre, derrière les Britanniques (9,30%), les Allemands (8,04%), les Français (6,21%) et les Roumains (4,58%). Il sont suivis par les Néerlandais (4,10%) et les Marocains (4,01%). On note de plus en plus de diversité dans les nationalités des acquéreurs, l’Espagne attire par exemple aussi des Scandinaves, des Européens de l’est ou encore des Chinois.

Avec 1123 propriétaires belges de plus au 3e trimestre (+24% par rapport à la même période en 2021), on obtient au total 3485 nouveaux propriétaires belges en 2022, soit déjà plus que sur toute l’année 2021 (3410) !

Après trois années exceptionnelles en 2017-2019, puis une chute en 2020 suite aux mesures anti-covid, la tendance est repartie à la hausse dès le second semestre 2021.

Les régions qui séduisent le plus les Belges sont la Costa Blanca, la Costa del Sol, La Costa Calida, les Iles Baléares et les Canaries.

« Le 3e trimestre du marché immobilier espagnol avait été très bon l’année dernière, mais cet automne-ci est excellent, avec des ventes en augmentation de 24% par rapport au 3e trimestre 2021», déclare Jonathan Buchet, CEO Belgium de ZAPINVEST.

Résider ou investir ?

« Chez ZAPINVEST, à côté de la demande traditionnelle de résidences secondaires, nous notons une hausse des demandes en vue acquérir un bien immobilier en Espagne comme placement financier, notamment pour éviter l’érosion de l’épargne par la forte inflation. Les prix de l’immobilier espagnol sont à la hausse et les biens prendront de la valeur sur le long terme. Dans cette optique, le but est souvent de louer le bien, ce qui permet de contribuer au remboursement d’un crédit hypothécaire et au paiement des charges annuelles. »

« Attention, quand on achète à l’étranger, ce n’est pas comme acheter en Belgique. Il y a des particularités au niveau de l’emprunt, des taxes et du processus de vente qu’il ne faut pas négliger ; il vaut mieux s’informer auprès de professionnels. Il faut aussi penser à l’après- transaction. Chez ZAPINVEST, nous gérons les biens de la plupart de nos clients car il faut être sur place pour trouver des locataires et veiller à l’entretien », précise Jonathan Buchet.

Zapinvest commercialise actuellement ce projet à Estepona, sur la Costa del Sol.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20