C’est la fin de la tolérance pour tous les radars tronçons en Wallonie

Depuis quelques semaines, on sait que les autorités fédérales ont décidé de supprimer la marge de tolérance (qui était variable) pour les radars-tronçons de toutes les autoroutes belges. Désormais, le radar ne fonctionnera plus qu’avec une marge technique légale de 6%, ce qui signifie donc que tout contrevenant roulant à plus de 129 km/h (6% de 120 km/h) sera verbalisé.

Manifestement, cette démarche va être étendue à toute la Wallonie et à tous les autres radars-tronçons en service. Car jusqu’ici, les routes régionales n’étaient pas concernées par cette mesure. Ce qui n’a pas manqué de faire réagir Valérie De Bue (MR), ministre wallonne de la Sécurité routière. Du coup, en plus d’annoncer l’installation de 33 nouveaux radars-tronçons en 2023 sur les routes wallonnes, « les radars tronçons placés sur voiries régionales voient également, progressivement, la tolérance supprimée au-delà de la tolérance technique » a déclaré la ministre lors d’une réponse parlementaire.

Liste prioritaire

radar tronçon

Les délais d’intervention seront courts et les reprogrammations des boîtiers commenceront prochainement. « La Région dresse une liste des tronçons prioritaires en termes de sécurité routière, qu’elle transmettra à la justice fin août » a encore annoncé Valérie De Bue. Une fois que ces radars auront été reprogrammés, une évaluation aura lieu – comme au niveau fédéral – afin de voir la charge de travail supplémentaire occasionnée. Pour la ministre, « un des objectifs de ces différentes expériences pilotes est bien de mesurer l’adéquation entre l’évolution du volume d’infractions constatées et les capacités de traitement de la justice. »

Certains radars ont été reprogrammés apprend-on, comme dans la rue de Tramaka, à Andenne qui est un lieu critique avec beaucoup d’habitations. Là, c’est la tolérance zéro, ce qui signifie que le radar flashe dès 54 km/h. L’ère de la tolérance pour les radars – qu’ils soient tronçons ou pas – pour éviter l’engorgement dans les parquets semble donc bel et bien révolue. Et il y a fort à parier que, tout prochainement, la Flandre prenne des dispositions similaires.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20