BNP Paribas renfloue les caisses de l’État de 300 millions d’euros

Isopix

Les caisses de l’État peuvent attendre près de 300 millions d’euros de dividende de BNP Paribas. C’est un peu plus que l’an dernier.

La banque a revu son dividende à la hausse de 2,6% pour 2019, à 3,10 euros par action. Avec 7,7% des parts, la Société fédérale de participations et d’investissement (SFPI) peut attendre 298,3 millions d’euros. L’an dernier, l’État avait obtenu 291 millions d’euros.