Bientôt, des menus personnalisés au restaurant grâce à l’IA

L'enseigne d'un établissement de restauration rapide McDonald's
Flickr/Miguel Vaca

De plus en plus de sociétés de restauration investissent dans des systèmes dotés de l’intelligence artificielle (IA) pour proposer des menus personnalisés à leurs clients. C’est une bonne nouvelle pour les personnes ayant des exigences en matière alimentaire.

The Fit est ainsi l’une des plate-formes de personnalisation des menus grâce à l’IA. Scott Sanchez, l’un de ses concepteurs, en a eu l’idée parce qu’il souhaitait perdre du poids, et qu’au restaurant, il devait questionner les serveurs pour éviter les plats trop caloriques. Lorsqu’un client arrive dans son restaurant équipé du système, un assistant à commande vocale l’aide à commander un menu sur-mesure.

Le marché énorme des assistants de personnalisation des menus

Près de 32 millions d’Américains souffrent d’allergies alimentaires. Ils doivent constamment s’assurer de l’absence des allergènes qui menacent leur santé dans les plats qu’ils commandent. À ces personnes, il faut ajouter celles qui veulent perdre du poids (on recense 93 millions de personnes obèses aux États-Unis), les adeptes de régimes proscrivant l’ingestion de certains aliments, mais aussi les personnes difficiles.

Sans surprise, avec un marché aussi énorme, de plus en plus de start-ups s’engouffrent dans cette niche. L’année dernière, Amazon a investi dans la start-up SevenRooms, pour développer une technologie spécifiquement conçue pour la restauration et basée sur son assistant vocal Alexa. Et cette année, Valyant AI et Mastercard, en partenariat avec Zivelo, ont annoncé la création de leur assistant de personnalisation de menus. De son côté, McDonald’s a acquis Dynamic Yield, une start-up israélienne conceptrice d’une application similaire.

Un marché qui intéresse surtout la restauration rapide

Les chaînes de restauration rapide sont les plus demandeuses. Ces outils leur permettent non seulement de fidéliser leurs clients, mais aussi d’optimiser leurs coûts de main d’oeuvre. Ces systèmes pourront également les aider à gonfler leurs bénéfices. Plutôt que de supprimer totalement un ingrédient d’une recette, ils proposeront une alternative… éventuellement plus chère pour le client.

Bien entendu, il s’agit d’une nouvelle menace pour les emplois de serveurs dans les fast-foods. Dans les restaurants avec service à table, la commande auprès d’un serveur humain attentionné fait partie de l’expérience, et ces derniers ne sont probablement pas concernés.