BCE: Christine Lagarde livre les premières tendances de sa présidence

Christine Lagarde a son entrée à la Banque Centrale Européenne, le 4 novembre 2019. EPA-EFE/ARMANDO BABANI

La nouvelle présidente de la Banque centrale européenne a délivré son premier discours, ce vendredi, lors d’un congrès bancaire.

La prise de parole était attendue. Pour son premier discours, Christine Lagarde a appelé les Etats de la zone euro à ‘investir et innover’. La réponse, selon elle, aux défis économiques et climatiques auxquels doit faire face le monde actuel.

Pour maintenir leur compétitivité sur le long terme, la nouvelle présidente de la BCE appelle les pays européens à investir dans des secteur productifs de l’économie.

Elle a également insisté sur le rôle des politiques monétaires nationales face aux défis contemporains. Ce sont elles qui vont favoriser, par leurs investissements, un avenir commun plus productif et plus vert, a-t-elle assuré.

Investir ‘pour accroître la productivité’

Au niveau des instances européennes, le programme InvestEU, qui prendra la suite du plan Juncker à compter de 2021, ‘est un bon début’, a-t-elle estimé, appelant également les entreprises à investir ‘pour accroître la productivité.’

Le successeur de Mario Draghi, entré en fonction le 1er novembre de cette année, a toutefois souligné la lenteur de l’Union européenne à capter l’innovation et à profiter des opportunités de l’ère numérique, en regard d’autres économies comme les États-Unis.

Enfin, Christine Lagarde a profité de ce premier discours pour annoncer une révision de la stratégie de la BCE, tout en indiquant que la politique de l’argent pas cher pour soutenir la croissance et les prix allaient rester sous surveillance.

Source: AFP/Belga