Les marchés:
Markten inladen...

MARDI 02 JUIN

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Pourquoi les avions volent actuellement plus lentement qu’en 1973

Logo Business AM
Geen categorie

08/03/2017 | Arnaud Lefebvre | 3 min de lecture

Celui qui voyageait régulièrement en avion avant 1973 l’a peut-être remarqué : les avions volent maintenant plus lentement qu’au début des années 70. Un vol entre Houston et New-York dure maintenant en moyenne 3h50 alors qu’il y a 40 ans, cette distance était parcourue en 2h37. Pourquoi?

Celui qui voyageait régulièrement en avion avant 1973 l’a peut-être remarqué : les avions volent maintenant plus lentement qu’au début des années 70. Un vol entre Houston et New-York dure maintenant en moyenne 3h50 alors qu’il y a 40 ans, cette distance était parcourue en 2h37. Pourquoi?

Un automobiliste qui roule à 130 km/h utilisera plus de carburant que celui qui roule à 110 km/h. Et tout comme les voitures, les avions ont une vitesse optimale pour une consommation plus optimale de carburant.

La crise du pétrole de 1973

Les compagnies aériennes ne se préoccupaient pas trop de ce problème avant la grande crise du pétrole des années 70. Le carburant était vraiment bon marché et les avions volaient à leur vitesse maximale. Après 1973, les prix ont augmenté de manière vertigineuse et les pilotes ont été obligés de moins mettre les gaz. Voilà pourquoi un vol de 2.000 km en 1972 durait presqu’une heure de moins qu’actuellement.

Cette différence de vitesse est peut-être ennuyeuse pour des hommes d’affaires pressés ou des touristes qui ne veulent pas perdre quelques heures de leurs précieuses vacances, mais les compagnies épargnent ainsi des millions d’euros par an. Avec des prix du carburant qui ont plus que quadruplé entre 2002 et 2012, il serait irresponsable pour les compagnies de ne pas faire des économies sur ce point. Non seulement les cabines sont devenues les plus légères possible, mais en outre, diverses compagnies ont choisi de voler encore un peu plus lentement. On estime que les avions volent  en moyenne à 70- 80% de leur vitesse maximale.

Les compagnies d’aviation spéculent sur les prix du pétrole

Associated Press a calculé que la compagnie américaine de taille moyenne JetBlue économise par an 13,6 millions de dollars en volant un peu plus lentement et en rallongeant ses vols de 2 minutes. Ces dernières années, beaucoup de compagnies aériennes génèrent de nouveau des bénéfices, non pas parce qu’elles sont plus efficaces, mais parce qu’elles spéculent sur les prix du pétrole.


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks