Au Japon, la reconnaissance faciale remplace le ticket de métro

La reconnaissance faciale en test dans une station de métro d’Osaka, au Japon. (Isopix)

Dans plusieurs stations de métro d’Osaka, au Japon, plus besoin de ticket. Le portique utilise la reconnaissance faciale pour autoriser l’accès. Si le test se déroule bien, le système sera étendu aux autres stations de la ville.

La société de métro Osaka Metro Co. va tester au cours des prochains mois la technologie de la reconnaissance faciale comme alternative au ticket de métro. La phase de test s’étend jusqu’au mois de septembre 2020 inclus et il concernera en tout quatre stations de la ville.

Lors de l’enregistrement, un appareil prend une photo de l’utilisateur. S’il veut se rendre sur le quai, il n’a qu’à regarder dans l’objectif de la caméra. Si la technologie reconnaît le visage, la porte s’ouvre. Par conséquent, plus besoin de ticket.

‘Les personnes âgées et les personnes avec des poussettes, par exemple, pourront passer la porte d’entrée sans avoir à déposer quoi que ce soit par terre’, a déclaré un porte-parole de la société en début de semaine.

Prêt pour l’expo universelle

Pour chacune des stations, c’est une entreprise différente qui a fourni la technologie. L’objectif est de les mettre en concurrence et de sélectionner celle qui présentera les meilleurs résultats.

Osaka Metro Co. espère déployer le système d’ici 2024 dans les 133 stations de métro d’Osaka. Juste à temps pour le présenter lors de l’Exposition universelle d’Osaka en 2025.