Apple prépare-t-il un réseau de communication spatial pour l’iPhone ?

Selon la rumeur, Apple chercherait à rendre ses iPhone compatibles avec les réseaux de communication par satellite. Un bruit de couloirs renforcé par l’annonce de Globalstar, société américaine de communications par satellite, d’un contrat signé avec un « grand client mondial » dans le but de développer un réseau de communication spatial. Selon les analystes, ce fameux client ne serait autre qu’Apple.   

La concurrence est rude sur le marché des smartphones. Pour conserver sa place dans le top 3 mondial, Apple ne peut se reposer sur ses lauriers et doit sans cesse innover. C’est d’ailleurs pourquoi Apple souhaiterait intégrer une fonctionnalité de communication par satellite à ses iPhone. Cela leur permettrait d’envoyer des SMS en cas d’urgence, et ce, malgré l’absence de connexion cellulaire. C’est en tout cas la rumeur qui circule depuis un moment, propulsée notamment par Bloomberg et Ming Chi-Kuo, analyste spécialiste d’Apple.

Un nouvel élément vient renforcer ce bruit de couleur et, surtout, en dévoiler davantage sur les supposés projets de la firme de Cupertino. L’entreprise de communication par satellite Globalstar a en effet indiqué avoir signé un contrat avec un « client de classe mondiale » qui ne serait autre qu’Apple.

Il y a quelques mois déjà, l’entreprise avait reçu plus de 300 millions de dollars de la part de ce client mystère pour financer l’achat de 13 nouveaux satellites. Les deux parties seraient en discussion depuis 2020 « dans le cadre de l’évaluation d’un service potentiel utilisant certains de nos actifs et capacités ». Autrement dit, il serait question de développer un réseau de communication spatial.

Les arguments contre

Aucune preuve concrète ne permet de relier les deux histoires. Cependant, le fait est que les deux – le souhait d’Apple d’offrir des fonctionnalités satellites à ses iPhone et la signature d’un contrat de Globalstar avec un « grand client mondial » pour le développement d’un réseau par satellites – concordent assez bien. Mais il reste tout de même des points de discords.

Le premier est tout simplement qu’Apple n’est pas le seul à pouvoir répondre de « grand client mondial ».  D’autres grandes entreprises de télécommunications se sont déjà associées à Globalstar, notamment Nokia et Qualcomm.

Le second repose sur le choix de l’entreprise (qui aurait été) mandatée par Apple. Pourquoi la firme de Cupertino s’est-elle tournée vers Globalstar, sachant que cette dernière est loin d’être prospère ? Au cours de la décennie écoulée, elle a en effet perdu plus d’1,5 milliard de dollars. Ses actions se négocient à peine autour de 1 dollar, souligne Quartz.

Les avantages d’une connexion par satellite

Sans officialisation de la part des principaux intéressés, l’affaire ne restera qu’au stade de rumeur. Le fait qu’Apple puisse effectivement être engagé dans une telle démarche reste intéressant. Offrir une connexion satellite représente en effet de nombreux avantages. À noter que communiquer uniquement via l’espace n’est pour l’instant pas viable dans le sens où un abonnement coûterait beaucoup trop cher aux consommateurs.

Cependant, cela offrirait de nombreux avantages en matière de sécurité. En dehors de couverture mobile, la connexion par satellite pourrait prendre le relais et permettre l’envoi d’un message d’urgence, ainsi que la géolocalisation en cas d’accident ou de catastrophe naturelle, par exemple.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20