50 oligarques russes ont perdu presque 12 milliards de dollars suite aux sanctions américaines

Les États-Unis ont imposé vendredi des sanctions majeures aux hommes d’affaires russes, aux entreprises et aux représentants du gouvernement russe. Lundi, 50 des hommes les plus riches du pays avaient enregistré des pertes qui atteignaient quasiment 12 milliards de dollars.

L’administration Trump a décider de pénaliser Moscou vendredi pour son comportement dans différentes zones de la planète et son ingérence dans les élections américaines de 2016. Les États-Unis ont ainsi imposé des sanctions économiques aux alliés du président Vladimir Poutine.

En quelques jours, ces sanctions ont atteint plusieurs milliards de dollars, selon le magazine Forbes. L’oligarque qui enregistre la plus grosse perte est Suleiman Kerimov. Ce membre du Conseil de la Fédération de Russie qui possède des investissement dans de nombreuses entreprises du pays a perdu 1,7 milliard de dollars.

Les cinq oligarques Russes les plus touchés par les sanctions:

© Forbes

Matières premières

Le magnat de l’acier Oleg Deripaska a enregistré une perte d’environ 1,6 milliard de dollars. Ce qui représente presque un tiers de sa fortune. Vladimir Potanin, le copropriétaire de Norilsk Nickel, une entreprise spécialisé dans le commerce du nickel, a perdu 1,2 milliard de dollars. Viktor Vekselberg, le neuvième homme d’affaires le plus riche de la Russie, a perdu 851 millions de dollars.

Pour le portail des entreprises russes RBC, les 50 russes les plus riches ont perdu au total près de 12 milliards de dollars lundi. Les mesures annoncées vendredi par le Département du Trésor américain visaient également la société russe de commerce d’armes Rosoboronexport, qui entretient depuis longtemps des liens avec la Syrie. Lundi soir, celle-ci avait perdu 8% de sa valeur en bourse.