Un juge prend le parti d’Amazon et bloque le juteux contrat JEDI de Microsoft

Le célèbre Pentagone – Isopix

Un juge fédéral a ordonné jeudi à Microsoft de cesser tout travail sur le projet de cloud du Pentagone appelé JEDI. Il s’agit d’une victoire pour Amazon qui avait contesté l’attribution à son rival de ce juteux contrat à plusieurs milliards de dollars.

Le juge a décidé que le projet Joint Enterprise Defense Infrastructure, mieux connu sous le nom de contrat JEDI, ne peut pas se poursuivre tant que les questions juridiques n’ont pas été résolues.

Un contrat à 10 milliards

Le marché public concerne le développement d’une infrastructure cloud pour le Pentagone, le ministère américain de la Défense. Il s’agit d’un contrat de 10 milliards de dollars, l’un des plus importants contrats techniques jamais attribués par ce département.

Querelle personnelle

Le juge a également décidé qu’Amazon devait déposer une sorte de garantie de 42 millions de dollars, que le tribunal conservera. S’il s’avère que l’ordre de cessation a été délivré à tort, ce montant sera versé à Microsoft à titre de dommages et intérêts.

Le CEO d’Amazon, Jeff Bezos, a intenté un procès parce que, selon lui, l’appel d’offres public pour le contrat JEDI n’était pas équitable. Il a affirmé que le président américain, Donald Trump, avait fait pression sur ses services gouvernementaux pour désavantager Amazon, leader du marché des infrastructures cloud, en raison d’une querelle personnelle entre les deux hommes.