11 choses que vous devriez faire pour obtenir une promotion

Vous attendez désespérément une promotion mais vous ne parvenez pas à l’avoir? Voici quelques conseils pour obtenir une augmentation salariale.

Quel employé ne rêve pas d’une petite promotion? Peut-être l’attendez-vous depuis des mois sans la voir pointer le bout de son nez. LearnVest a réalisé une étude afin de déterminer les critères qui poussent les supérieurs à donner une augmentation salariale à un employé. Ils ont interviewé une dizaine de patrons qui travaillent dans différents secteurs. Ces derniers ont expliqué les raisons pour lesquelles ils avaient augmenté certains de leurs employés et pas d’autres. Et vous allez voir, il ne s’agit pas seulement d’être plus sûr de soi ou de se donner corps et âme dans votre travail. Voilà onze choses à faire pour que vous décrochiez immanquablement une augmentation salariale:

1. Ne pas hésiter à dire à votre patron quand il se trompe

Si vous pensiez que cirer les pompes de votre patron vous permettrait d’obtenir une petite promotion, vous vous trompez. C’est tout l’inverse. Boire les paroles de votre manager et acquiescer à chacune de ses paroles n’est pas la meilleure solution pour être augmenté (en plus, les patrons sont loin de dire toujours la vérité comme vous pouvez le lire ici). Les patrons aiment les gens qui les challengent intelligemment. Bien sûr, il ne faut pas vous confronter à votre supérieur pour chaque sujet et il y a bien évidemment une certaine former à adopter. Mais un patron aime que ses employés lui fassent part de plans alternatifs ou d’idées auxquelles il n’aurait pas pensé. Attention, il faut bien vous préparer avant d’avant d’aller voir votre supérieur et lui présenter votre stratégie, vos remarques ou lui proposer de voir les choses différemment. Vous devez être sûr de vous, avoir recueilli des données chiffrées qui attestent vos propos et présenter le tout de manière claire et concise. Vous verrez, votre supérieur n’aura que plus de respect pour vous par la suite et ce sera la voie directe vers une augmentation.

2. Parler des mauvaises nouvelles en premier

Quand il y a un problème dans la société et que quelque chose ne va pas, vous ne devez pas avoir peur d’en parler à votre patron. Au contraire. Vous devriez être le premier à le mettre au courant du problème. N’optez surtout pas pour la politique de l’autruche en vous disant qu’il vaut mieux ignorer le souci et laisser quelqu’un d’autre l’annoncer à votre place afin de ne pas avoir d’ennuis. En témoignant clairement de la difficulté rencontrée, cela veut dire que vous êtes capable de reconnaître une situation délicate et de l’affronter et vous gagnerez du pouvoir.

Ne présentez pas le problème en induisant que vous ne pouvez rien régler et que vous laisser ce soin à votre chef. Non, expliquez-lui plutôt que vous entreprenez des démarches pour régler ce souci. Les chefs aiment les employés qui sont tournés vers les solutions. En plus, votre supérieur appréciera avoir été tenu au courant. Cela lui permettra de chercher des solutions et de ne pas être pris au dépourvu devant son propre supérieur. « Ne me dis pas à quel point tu es fantastique, dis-moi ce qui ne va pas et, plus important encore, ce que tu vas faire pour le réparer », déclarait un patron durant les entretiens.

3. Ne pas faire de drames

Les patrons détestent les « drama-queen ». En tant qu’employé, votre rôle n’est pas de créer des problèmes à votre supérieur mais justement de lui simplifier la vie. Si vous n’aimez pas un de vos collègues, si vous trouvez que les chaises de bureau ne sont pas idéales pour travailler ou encore que le café n’est pas très bon, gardez ces pensées pour vous ou votre famille quand vous rentrez. Un patron n’aime pas perdre son temps (et d’ailleurs si vous voulez savoir ce que les patrons font à longueur de journée, voici des réponses) avec des problèmes qu’il considère sans importance. S’il se passe quelque chose de grave, bien sûr, vous devez lui en parler. Mais ne lui écrivez pas des mails pour des problèmes futiles.

4. Prendre des notes

Cela est déjà arrivé à tous les employés: votre patron vous délivre des instructions et vous l’écoutez en hochant la tête. Tout est bien clair et vous avez l’impression d’avoir retenu chacune de ses paroles. Mais au moment de la mise en pratique, vous avez oublié un détail dans la marche à suivre. Et tout le monde sait à quel point, on se sent mal alors. Vous êtes obligé d’aller parler à votre patron et de lui demander de repréciser l’information.

Voilà quelque chose qui exaspère les supérieurs car ils ont l’impression de perdre leur temps. C’est pour cela qu’il vaut mieux prendre note de tout. Cela vous permettra de garder une trace des explications de votre patron que vous serez peut-être amené à utiliser dans plusieurs mois. En plus, votre supérieur se sentira valorisé si vous prenez note de ce qu’il explique et verra en vous quelqu’un d’assidu.

(Si vous le souhaitez, voici d’autres secrets pour devenir le maître du bureau).

© iStock

5. Sourire

Voici ce qu’un supérieur a déclaré durant un entretien: « Votre patron aimerait que vous aimiez votre travail, puisqu’il vous paie, passe plus de temps avec vous que sa famille et vous aide, plus que vous ne le pensez ». Vous ne devez pas afficher un grand sourire toute la journée mais montrer à votre supérieur que vous appréciez travailler pour lui et que vous le remerciez de vous avoir accordé sa confiance. Bien sûr, parfois, le travail est difficile, les délais sont serrés, vous êtes fatigué mais rappelez-vous que vous avez de la chance d’être dans cette entreprise. En plus, la bonne comme la mauvaise humeur sont contagieuses. Si vous affichez un grand sourire, il est probable que vos collègues fassent pareil et c’est plus agréable de travail dans une ambiance positive non? (En plus, il paraît que c’est le patron et non la charge de travail qui rend dépressif).

6. Ne jamais quitter une fête de travail

C’est un principe de base. Vous ne devez jamais quitter une fête de travail le premier ou, pire, ne pas vous y rendre. Si le patron l’organise c’est parce qu’il a l’impression de faire plaisir à ses employés. En plus, c’est l’occasion idéale pour vous sociabiliser avec vos collègues et apprendre à les connaître davantage. Ces fêtes sont l’occasion de renforcer les liens de l’équipe. On voit d’ailleurs l’émergence des « team building » dans toutes les sociétés. Car meilleure est l’ambiance au sein d’une team, meilleur en sera le travail. Ne pas venir ou repartir tôt à ce genre d’événement peut véhiculer le message que vous n’êtes pas investi dans votre travail et dans la société. Et ça aucun patron n’en sera ravi.

(D’ailleurs, saviez-vous pourquoi les fêtes de bureau dérapent la plupart du temps?)

© iStock

7. Ne pas espérer être récompensé

La confiance c’est une chose, l’arrogance en est une autre. Si les patrons aiment les employés qui ont confiance en eux et qui sont sûrs de ce qu’ils affirment et de leur travail, ils détestent les gens arrogants. Si vous faites sentir à votre supérieur qu’il est très chanceux de vous avoir et que votre travail n’est pas assez valorisé et payé, c’est le meilleur moyen pour ne jamais recevoir d’augmentation salariale. Ce sentiment de « dû » est très négatif. Amenez plutôt votre patron à regarder votre travail en demandant des feedbacks, un avis afin de vous améliorer. 

8. Être un team player

C’est le mot que tout le monde a à la bouche de nos jours: team player. Ce terme désigne quelqu’un qui a l’esprit d’équipe et qui est toujours prêt à aider ses collègues. C’est un peu le Graal pour les patrons qui souhaitent voir des équipes soudées et des employés qui s’entre-aident l’un l’autre. Donc quand votre supérieur vous demande de rejoindre un projet pour aider une équipe qui n’avance pas assez vite par exemple, répondez pas l’affirmative. Montrez que pour vous la société est comme une grande famille dont tous les membres s’épaulent.

(Et si vous voulez savoir quoi faire si vous êtes moins bien payé que vos collègues, nous vous donnons des pistes ici).

© iStock

9. Demander si vous pouvez aider

« Vous devriez me demander s’il y a autre chose sur lequel vous pouvez travailler pour aider à développer l’entreprise ou le projet, au lieu d’attendre que je vous dise quoi faire » déclarait un des patrons lors des entretiens. En effet, les supérieurs aiment les gens proactifs, qui prennent des initiatives au lieu de rester les bras croisés lorsque leurs tâches sont terminées. Votre patron ne veut pas avoir à vous tenir la main à chaque étape d’un projet et vous pousser. N’hésite pas à demander de vous-même comment vous pouvez aider ou faire avancer le projet.

10. Avoir une solution

Les patrons détestent les employés qui viennent se plaindre d’une situation sans même avoir essayé de chercher une solution, c’est une mauvaise habitude qu’ils n’aiment pas du tout. Si vous rencontrez des problèmes dans votre travail, essayer d’abord de les résoudre vous-même. Si l’intervention d’un chef est nécessaire, pas de souci. Mais vous devez arriver en ayant déjà pensé à une manière de sortir de l’impasse. Frapper à la porte de votre supérieur dans le seul but de vous plaindre sans chercher à avancer risque de l’énerver au plus haut point. La règle est simple: il ne faut jamais soulever un problème sans avoir une solution à proposer. 

11. Connaître votre job, et savoir comment le faire

Un des chefs avait la recommandation suivante: « Je pense que les meilleurs candidats pour une promotion sont ceux qui peuvent  gérer les choses eux-mêmes et trouver l’équilibre nécessaire pour savoir dire: « Je peux le faire pour vous, ou je peux le faire pour M. Smith, mais je ne peux pas faire les deux aujourd’hui, je pense que cette tâche est la priorité – seriez-vous d’accord? ».

En résumé il faut que vous soyez autonome et que vous puissiez soulager vos supérieurs de certaines de leurs tâches mais sans en faire trop et vous laisser déborder. Vous devez toujours mettre des priorités dans votre boulot sous peine de vouloir en faire trop et de négliger la qualité de ce que vous produisez.(Mais saviez-vous que les meilleurs employés étaient toujours un peu excentriques?)

Si vous appliquez tous ces conseils, vous devriez obtenir rapidement une promotion! Si ce n’est pas le cas, alors peut-être est-il temps de changer de travail?