Voici le masque qui brille lorsque son porteur a le Covid-19: en vente dès 2022 ?

Des chercheurs japonais ont mis au point un masque qui permet de révéler si son porteur est atteint du coronavirus. Ils espèrent commercialiser leur invention dès l’année prochaine et proposer ainsi une nouvelle méthode de dépistage très pratique et peu coûteuse.

Le secret de ce masque d’un nouveau genre réside dans… des anticorps d’autruche. Se basant sur de précédentes recherches démontrant la très bonne résistance du plus grand oiseau du monde face au Covid-19, une équipe de chercheurs de l’université préfectorale de Kyoto a décidé de mettre ce savoir à profit.

Concrètement, les scientifiques ont créé un filtre spécial à disposer sous un masque. Une fois porté pendant un certain temps, il faut le retirer puis l’asperger d’un produit chimique contenant des anticorps d’autruche. Il suffit ensuite de passer le filtre sous une lumière ultraviolette: il brillera autour du nez et de la bouche si son porteur a le Covid.

Pour l’instant, l’expérience a été menée à petite échelle: sur 32 participants positifs au Covid ayant porté le masque pendant huit heures. A chaque fois, le filtre s’est illuminé, confirmant l’efficacité du dispositif. C’est d’ailleurs comme ça que le professeur Yasuhiro Tsukamoto, responsable de l’étude, s’est aperçu qu’il avait été lui-même contaminé. Un traditionnel test de dépistage PCR a confirmé le diagnostic apporté par son masque.

L’équipe du professeur Tsukamoto a également noté que la lumière s’estompait avec le temps, à mesure que les patients se rétablissaient et que leur charge virale diminuait.

De grands espoirs

Ces premiers essais concluants, les chercheurs japonais vont à présent mener une expérience similaire auprès de 150 participants. Par la suite, ils tenteront de commercialiser leur invention. Avec l’espoir de recevoir une autorisation au Japon en 2022, rapporte Business Insider.

Si ce masque d’un nouveau genre est prometteur, les scientifiques sont bien conscients que tout le monde ne dispose pas d’une lampe à rayons UV chez soi. Ils ont donc l’intention de poursuivre le développement de leur produit afin que le filtre s’illumine automatiquement au contact de la solution, sans qu’il faille le passer sous une lumière spécifique.

« Nous pouvons produire en masse des anticorps à partir d’autruches à un faible coût. À l’avenir, je veux en faire un kit de test facile à utiliser par tous », a annoncé le professeur Tsukamoto au Mainichi, un journal japonais.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20