Vacances au ski : finalement, ça sera – probablement – avec le pass sanitaire

Alors que la neige est annoncée fort tôt cette année, les stations de ski françaises allaient enfin pouvoir rouvrir après une année 2021 catastrophique. Mais la flambée actuelle des contaminations force le gouvernement français à déjà prévoir un durcissement des règles promulguées il y deux semaines à peine.

D’une semaine à l’autre, tout peut changer avec le coronavirus. Alors qu’au début du mois, le gouvernement français se montrait plutôt rassurant et annonçait que les stations de ski pourraient rouvrir cette année, et que le pass sanitaire n’y serait pas obligatoire, le voilà qui, deux semaines plus tard, doit déjà faire machine arrière. Le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, a confirmé ce dimanche que le pass sanitaire sera très probablement exigé à l’entrée des stations de ski du fait de la progression du taux d’incidence du virus dans la population.

Taux d’incidence en hausse

Il faut dire que le pays avait dès le départ envisagé cette possibilité: « Il a été acté que le pass sanitaire deviendrait nécessaire dès lors que le taux d’incidence du pays serait au-dessus de 200 pour 100.000 habitants. Aujourd’hui, on est à 164 donc probablement on y sera » a résumé M. Attal. « Vu la rapidité de l’augmentation du taux d’incidence, nous passerons probablement les 200 de taux d’incidence dans les prochains jours. »

L’important c’est d’ouvrir

Au début du mois, alors que la saison des sports d’hiver s’annonçait après une année terriblement dure pour le secteur, la France n’envisageait que d’imposer le port du masque dans les files d’attente et les lieux où les vacanciers s’accumulent, comme à l’emblématique télésiège, par exemple. Il semblerait donc que ça ne sera guère suffisant.

Mais les représentants du secteur, déjà contents d’ouvrir, s’étaient engagés à suivre tout revirement sanitaire. « Quand bien même le pass sanitaire deviendrait obligatoire, nous l’appliquerons parce qu’il est important pour nous de contribuer à l’effort national », déclarait au début du mois Anne Marty, présidente déléguée des Domaines skiables de France. « Il y aurait plusieurs possibilités: faire un contrôle en caisse puisque beaucoup de skieurs passent en caisse pour acheter leur forfait, et puis il y a d’autres possibilités de contrôles aléatoires, on a déjà du personnel qui contrôle les forfaits donc on sait faire. »

Reste à espérer que le mouvement de défiance envers les mesures sanitaires, et en premier lieu le pass, qui traverse en ce moment divers pays dont l’Hexagone, n’ait pas de conséquence sur la saison et sur un secteur touristique qui a déjà fort souffert du virus.

Plus
My following

Analyse boursière: Degroof Petercam augmente l’objectif de cours Brederode

03/12/2021 09:15

(ABM FN) Degroof Petercam a augmenté l’objectif de cours pour Brederode de 117 à 135 euros avec une recommandation Conserver inchangée. C'est ce que révèle un rapport de l'analyste Joren Van Aken publié vendredi. 

Après la mise à jour trimestrielle de la société holding, l'analyste s'est à nouveau penché sur la décote de l'action. Selon Van Aken, un rabais de 3 pour cent est trop conservateur, et il l'a donc porté à une prime de 4 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20