Une Néerlandaise conçoit une peau à base de soie d’araignée à l’épreuve des balles

Une artiste des Pays Bas, Jalila Essaidi, et le Forensic Genomics Consortium Netherlands, ont mis au point un matériau spécial à base de fil d’araignée et de cellules humaines qui est presque totalement résistant à l’épreuve des balles. La peau ainsi obtenue est capable de stopper des balles tirées à vitesse réduite, mais échoue pour le moment à arrêter les balles tirées à vitesse normale.

Essaidi se réfère à des écrits selon lesquels Genghis Khan aurait équipé ses cavaliers avec des vestes de soie capable d’arrêter les flèches. « Imaginez une veste en soie d’araignée, capable de piéger les balles, l’équivalent moderne des flèches de Gengis Khan. Maintenant, poussons ce concept, pourquoi avoir recours à une veste : imaginez pouvoir remplacer la kératine, la protéine responsable de la solidité de la peau humaine, avec cette protéine de la soie d’araignée »

La peau humaine à l’épreuve des balles n’est pas encore tout à fait au point, mais on peut déjà imaginer qu’il sera possible un jour de la créer un jour, voire de créer une sorte de costume de super-héro à l’épreuve des balles. Le magazine Discovery évoque d’ailleurs la soie d’araignée, rappelant qu’elle pourrait détenir la clé pour créer de la peau artificielle pour soigner les grands brûlés, ou d’autres patients nécessitant des greffes de peau ».

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20