Toyota annonce la fin de la production des moteurs essence et diesel

Le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé qu’il avait planifié la fin de la production de moteurs diesel et essence pour 2050. Le constructeur a expliqué au quotidien économique japonais Nikkei qu’il projetait une réduction de 90% des émissions de CO2 de ses nouvelles voitures à l’horizon 2050.

“Vous pensez peut-être que 35 ans est une période très longue, mais pour un constructeur, imaginer la disparition de tous les moteurs à combustion est quelque chose d’assez extraordinaire”, a dit Kiyotaka Ise, Senior Managing Officer chez Toyota.

Selon les déclarations récentes des dirigeants de Toyota, il semble que le constructeur nippon n’ambitionne pas de se lancer dans un concept de voiture électrique uniquement alimentée au moyen d’une batterie, comme l’a fait Tesla, par exemple, mais qu’il mise davantage sur sa Mirai, une voiture à cellule d’hydrogène qu’il a lancée en décembre dernier. Toyota estime que les ventes de ce modèle pourraient atteindre les 3000 unités pour 2017, et plus de 30.000 dès 2020.

Bien sûr, Toyota base aussi ce projet sur la Prius, la voiture hybride qu’il a lancée en avant-garde en 1997, et qu’il avait écoulée à plus de 8 millions d’exemplaires en juillet dernier. La marque nippone projette de vendre 1,5 millions d’armes hybrides à partir de l’année prochaine  contre 1,27 million aujourd’hui, et estime qu’il y aura un total de 15 millions de modèles hybrides Toyota sur les routes d’ici 2020 .

L’année dernière, 86% de sa production mondiale du constructeur automobile portait encore sur des moteurs conventionnels.

Tesla, qui produit déjà des voitures “propres”, bénéficie d’une avance de 35 ans sur le constructeur, mais il s’adresse à un marché beaucoup plus confidentiel. Mais Tesla mise désormais sur son futur modèle moyen de gamme, le Model 3, et il compte bien écouler 500.000 véhicules électriques par an d’ici 2020.