La tech remonte la pente à Wall Street, mais « ça ne pourra pas durer », prévient Cramer

Après une année 2022 horrible pour la tech, les cours remontent la pente depuis le tournant de la nouvelle année. Pour l’analyste de CNBC Jim Cramer, il y a encore des douleurs à venir.

Pourquoi est-ce important ?

Après les pertes de valeur en 2022, les hausses des cours en 2023 ? Au tournant de l'année, de nombreux investisseurs se montrent optimistes : l'inflation baisse, la fin des hausses des taux est proche, et la récession pourrait encore être évitée. Voilà la petite musique de fond qui se fait de plus en plus entendre, en ce début de mois de janvier.

Dans l’actu : les valeurs technologiques sont dans le vert depuis quelques jours.

  • Le Nasdaq a par exemple gagné 2,62% depuis le début de l’année. Tesla a gagné près de 11%, Apple près de 4%.
  • Sur la journée de lundi, le Nasdaq, qui reprend de nombreuses valeurs technologiques, a clôturé dans le vert (0,62%), là où le S&P 500 et le Dow Jones (industrie) accusent des pertes de 0,07 et 0,34% respectivement.
  • Le tout malgré la publication de données sur le marché du travail aux États-Unis vendredi, qui est toujours plus serré que les estimations. En 2022, de telles données ont régulièrement fait chuter les cours, car elles laissent une marge de manœuvre à la Fed pour augmenter les taux d’intérêt.

L’essentiel : « ça ne pourra pas durer »

  • Cette reprise ne convainc pas Jim Cramer, investisseur et présentateur d’une émission sur la bourse sur CNBC. « Ces rotations sectorielles à court terme comme nous les avons vues aujourd’hui – elles ne sont pas pertinentes, car elles ne peuvent pas durer », explique-t-il lundi après la clôture du marché.
  • Il déconseille d’acheter ces valeurs, car ce serait plus « parier qu’investir ». Pour lui, elles sont d’ailleurs toujours surévaluées – il faudrait donc s’attendre à d’autres chutes.
    • Lors des prochaines présentations des résultats trimestriels, les entreprises de la tech devraient revoir leurs estimations sur les revenus futurs à la baisse, estime-t-il. La chute des cours sera alors d’autant plus brutale, à cause de la hausse actuelle.
  • Il conseille de se tourner vers le secteur médical, l’industrie, le pétrole et l’aérospatial, des valeurs qu’il juge mieux loties contre la récession.

Le détail : crypto et actions chinoises non plus.

  • Cramer revient régulièrement avec des critiques envers la tech, surtout depuis les pertes de valeur de l’année passée. Mais ce n’est pas la seule classe d’actifs qu’il appelle à éviter.
  • « Une nouvelle chance de sortir des cryptomonnaies et de se retirer graduellement des actions chinoises, car on ne peut faire confiance ni aux unes ni aux autres », écrivait-il sur Twitter lundi.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20