Seulement 210.000 emplois créés en novembre aux Etats-Unis: la reprise plombée?

Après un fort mois d’octobre en termes de création d’emplois, novembre vient se poser comme un cheveu dans la soupe. Mais dans ce tableau, tout n’est pas noir : le chômage est en baisse. Selon d’autres sources, les nouveaux emplois seraient en réalité plus élevés.

Beaucoup moins que prévu, et beaucoup moins qu’en octobre. Selon les calculs du Bureau officiel des statistiques des Etats-Unis, seuls 210.000 emplois ont été créés le mois passé. Les estimations étaient bien plus hautes, et visaient au moins le double ; ces deux derniers mois, l’économie avait commencé à reprendre plus fortement outre-Atlantique.

En octobre, 577.000 jobs avaient été créés. Le chiffre pour novembre est le plus bas depuis décembre 2020, où le nombre était en baisse à cause de la 2e vague de l’épidémie. Mais cependant, il y a aussi de bonnes nouvelles.

Chômage en baisse

Même si moins d’emplois ont été créés, le chômage est en baisse. Il a baissé à 4,2%, ce qui est le niveau le plus bas depuis le début de la crise sanitaire. Le taux de participation de la population active est ainsi monté à 61,8%, le plus haut depuis le début de la pandémie.

Depuis trois mois, plus d’un million d’emplois ont été créés, ce qui montre que la reprise est tout de même bien en marche, selon les économistes interrogés par CNN Business, qui préfèrent voir l’évolution sur le long terme que prendre un mois comme consécration d’une tendance. Depuis le début de l’année, 6 millions de jobs ont été créés, et la moyenne par mois est de 555.000: l’embauche a été particulièrement forte en été.

Omicron, quelle réponse en termes de jobs?

Le variant est un nouvel élément dans la donne. Il suscite des inquiétudes à de nombreux niveaux différents, et pourrait aussi avoir un impact sur l’embauche, le temps d’évaluer sa virulence, sa contagiosité et sa résistance aux vaccins. Mais les chiffres pour novembre étaient bouclés avant que les nouvelles sur la propagation ne soient connues.

Le média se demande alors si le mois de novembre est une chance ratée pour faire un mois plein de nouveaux emplois avant un mois avec (encore) moins d’embauches à cause d’Omicron.

Autre élément qui fait défaut pour le mois de novembre : dans cette période d’avant les fêtes, le secteur du commerce de détail embauche normalement beaucoup, mais cette année il a perdu des emplois (le nombre a baissé à cause des difficultés à engager des personnes, et moins à cause de licenciements). Ce sont les secteurs de la manufacture, des services professionnels, des entrepôts, de la construction et du transport qui ont vu naître le plus d’emplois.

534.000 emplois en réalité?

L’étude d’une autre organisation, ADP, a comptabilisé la création de 534.000 emplois sur le mois de novembre. Est-ce que cela serait dû à une différence de calcul? Un expert interrogé par CNN, Thomas Simons de Jefferies, estime que les données générales sur les salaires ne collent pas avec d’autres indicateurs de l’activité du marché du travail, peut-être car le secteur du commerce de détail encode ses contrats plus tard que d’habitude, cette année. Cela se confirmera, ou non, dans les résultats du mois de décembre.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20