Saviez-vous qu’Edward Snowden était à l’origine d’une crypto-monnaie ?

Edward Snowden, qui a révélé en 2013 les activités d’espionnage des services secrets américains de la NSA, a participé à la création du Zcash. Cette crypto-monnaie se distingue des autres par sa protection absolue des données privées : ce sont les utilisateurs qui décident ce qu’ils veulent bien partager comme information.

Zcash a été créé en 2016 par Zooko Wilcox, qui voulait créer une crypto-monnaie qui se concentre sur la vie privée des utilisateurs. La blockchain de la pièce numérique est l’une des des plus solides au monde. Au lieu de montrer les détails de la transaction et l’adresse de l’expéditeur et du destinataire, comme le font la plupart des autres crypto-blockchains, la blockchain de Zcash ne montre que la preuve de la transaction.

Le sixième membre démasqué

On sait depuis longtemps que Wilcox n’était pas le seul fondateur. Lorsque le système Zcash a pris forme, six développeurs ont accepté de crypter la clé du code du système et de la partager entre eux, de manière temporaire, bien sûr. « La Cérémonie », comme on l’appela plus tard, se composait, en plus de Zooko Wilcox de :

  • Nathan Wilcox, le frère de Zooko.
  • Peter Todd, qui a participé au développement de Bitcoin
  • Peter van Valkenburg, chercheur au Coin Center
  • Derek Hinch, ingénieur en sécurité
  • Et l’inconnu John Dobbertin

Il apparaît aujourd’hui que cet inconnu, John Dobbertin, est le plus célèbre departicipants. Dans le cadre d’un documentaire diffusé sur Zcash Media, le célèbre lanceur d’alerte Edward Snowden a avoué qu’il se cachait derrière ce pseudonyme, rapporte Forbes, mais qu’il voulait garder son rôle secret.

Bitcoin

L’ancien collaborateur de la NSA explique pourquoi il s’est lancé dans l’aventure, lui qui est tant attaché à la protection de la vie privée, et prend le contrepoint du bitcoin pour justifier sa démarche : « Lorsque nous regardons les crypto-monnaies, nous voyons généralement leurs propriétés cryptographiques utilisées pour s’assurer qu’il s’agit d’un grand livre équitable, mais pas pour s’assurer qu’il s’agit d’un grand livre privé. Le bitcoin est connu pour être un grand livre ouvert. Le problème est que vous ne pouvez pas avoir un commerce vraiment libre sans commerce privé. Et vous ne pouvez pas avoir une société libre sans commerce libre (…) La vie privée pour le bitcoin est toujours un désastre ouvert. Tout le monde en est conscient. »

« J’ai échangé sur Twitter avec les principaux développeurs, ils le savent. Et il existe des propositions d’amélioration. Mais les choses avancent lentement. Je dois penser qu’à ce stade, il y a essentiellement une peur d’avancer pour corriger cela. »

Snowden est devenu internationalement célèbre en 2013 lorsqu’il a révélé que l’agence de renseignement américaine NSA écoutait secrètement des millions de personnes. Snowden a dû fuir la justice américaine et réside actuellement en Russie où il a demandé la citoyenneté russe en 2020.

Depuis le début de la guerre entre l’Ukraine et la Russie, les crypto-monnaies connaissent un regain de popularité après un sérieux trou. D’un côté, elles sont accusées d’être un moyen pour la Russie de contourner certaines sanctions occidentales. De l’autre, elles sont un moyen de faire des dons à L’Ukraine pour soutenir les autorités ukrainiennes. C’est là qu’entre en jeu la réelle protection ou non des données privées lors des transactions. Là où le cours du bitcoin a augmenté de 9% depuis le début du conflit, le Zcash a connu une hausse de 67%.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20