Record battu: une place de parking vendue au prix de plusieurs Lamborghini

Les prix de l’immobilier à Hong Kong sont réputés pour être parmi les plus élevés de la planète. Pourtant, on ne peut s’empêcher d’être effaré chaque fois qu’ils atteignent de nouveaux sommets insoupçonnés. À l’image de cette place de parking vendue à… un million d’euros!  

10 millions de dollars hongkongais, soit environ un million d’euros, c’est le prix auquel s’est vendu un emplacement de parking de 12,5 mètres carrés faisant partie du luxueux ensemble résidentiel The Peak, dans le quartier le plus huppé de Hong Kong. Selon les médias locaux, il s’agit d’un record en la matière.

A titre de comparaison, le prix moyen d’une Lamborghini est compris entre 180.000 et 376.000 euros. Si le nouveau propriétaire de l’emplacement veut y garer une voiture plus coûteuse que sa place de parking, il devra donc se tourner vers d’autres bolides, par exemple l’Aspark Owl, la voiture la plus rapide du monde.

Records

Le titre officieux de la place de parking la plus chère, vraisemblablement du monde, était jusqu’ici détenue par un emplacement situé dans la tour hongkongaise baptisée ‘The Center’, qui se trouve être elle-même la tour de bureaux la plus chère de la planète. En 2019, la place de stationnement avait été achetée pour la somme de 7,6 millions de dollars locaux, soit 969.000 dollars US ou 895.100 euros à l’époque.

Autre record immobilier qui illustre bien la flambée des prix dans l’île, un appartement neuf de 313 mètres carrés a été vendu en février dernier pour environ 49 millions d’euros. C’est-à-dire au prix record de 156.000 euros le mètre carré.

Inégalités

Mais ces chiffres faramineux, qui ne concernent qu’une poignée des habitants les plus fortunés de l’île, ne doivent pourtant pas masquer la réalité que vivent de nombreux Hongkongais, qui ne sont pas rares à devoir se contenter d’un appartement plus petit qu’une place de parking.

De plus, le fossé des inégalités s’est encore creusé ces dernières années. Selon un rapport publié en 2019 par la banque suisse UBS, et relayé par l’AFP, il faut désormais 22 ans de revenus à un ‘ouvrier qualifié’ pour s’offrir un appartement de 60 mètres carrés à Hong Kong. Il y a dix ans, on parlait de ‘seulement’ 12 années de revenus. Il faut dire qu’au contraire des prix de l’immobilier, les salaires n’ont pratiquement pas augmenté dans l’île depuis 2008.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés