Qu’y a-t-il derrière la cravate de Draghi ?

Depuis quelques années, les économistes observent avec intérêt les cravates que porte Mario Draghi, le président de la Banque Centrale Européenne (BCE). C’était encore le cas jeudi dernier, lors de la conférence de Francfort durant laquelle Draghi a annoncé le renforcement du plan « bazooka » de rachat de titres, pour un montant mensuel incroyablement élevé de 80 milliards d’euros.A quoi est dû cet intérêt pour les cravates de celui qui, selon Forbes, serait le onzième homme le plus puissant du monde ? Selon l’économiste Frederick Ducrozet, il ne s’agirait que d’un petit jeu basé sur le fait que Draghi porte principalement des cravates bleues, bien qu’il existe certaines exceptions.Certains essaient de voir une relation entre la couleur des cravates portées et ce qui se dira lors de la réunion de la BCE suivante. Il existe un hashtag sur Twitter consacré au sujet et même CNBC s’est laissé prendre au jeu.

Jean-Claude Trichet

Il faut dire que le prédécesseur de Mario Draghi, Jean-Claude Trichet, utilisait dans ses conférences certaines expressions qui permettaient à quelques analystes bien informés de savoir ce qui allait se passer à la BCE.Mais, même s’il voulait adopter un code similaire en changeant la couleur de ses cravates, Draghi ne pourrait pas prédire un avenir qui ne dépend pas que de lui.Finalement, il ne s’agirait que d’un jeu inoffensif permettant de relâcher un peu la pression des économistes, trop souvent confrontés à des sujets sérieux.