« Quelque chose doit changer »: La marque de cosmétique Lush quitte Facebook et Instagram pour préserver la santé de ses clients

Suite aux révélations concernant l’impact des réseaux sociaux sur les enfants et adolescents, la marque de cosmétique Lush va fermer ses comptes sur plusieurs d’entre eux jusqu’à ce que ces plateformes « agissent pour apporter un environnement plus sûr pour leurs utilisateurs ».

À compter de ce vendredi 26 novembre, les comptes Facebook, Instagram, Snapchat et TikTok de Lush seront désactivés dans les 48 pays où la marque britannique de cosmétique est présente. C’est une décision particulièrement forte que l’entreprise vient de prendre. Une décision qu’elle justifie par le fait qu’elle souhaite protéger « la santé mentale » de ses clients, qui comptent un nombre important d’adolescents.

« Il existe désormais des preuves accablantes que nous sommes mis en danger lorsque nous utilisons les réseaux sociaux », a déclaré son codonfateur Mark Constantine, en référence aux révélations de la lanceuse d’alerte Frances Haugen concernant l’impact des réseaux sociaux sur les enfants et adolescents.

L’impact des réseaux sociaux mis en cause

Il y a plusieurs semaines, des documents internes à Meta – maison mère de Facebook, Instagram et WhatsApp – ont été partagés par Frances Haugen. Ces derniers révélaient que plusieurs études réalisées par Meta indiquaient qu’Instagram avait des effets néfastes sur la santé mentale des adolescents. Un impact dont l’entreprise était consciente depuis plusieurs années, sans qu’aucune solution ne soit mise en place.

Pour la marque de cosmétique connue pour ses boules de bain effervescentes et ses savons colorés, ces révélations démontrent que quelque chose ne va pas sur les réseaux sociaux et que des mesures doivent être prises pour corriger cela. C’est pourquoi la société a décidé de frapper fort et de désactiver ses comptes Facebook, Instagram, Snapchat et TikTok jusqu’à ce que les plateformes sociales « agissent pour apporter un environnement plus sûr pour les utilisateurs », ainsi que « de meilleures directives sur les bonnes pratiques ». Elle souhaite également que des réglementations internationales soient votées pour protéger les utilisateurs.

La première d’une longue liste ?

L’entreprise restera toutefois présente sur Twitter et YouTube. La marque ne souhaite pas disparaitre totalement des radars. Car il ne faut pas l’oublier, les réseaux sociaux sont devenus au fil des années des médias publicitaires de choix pour les marques et entreprises. Se retirer de ces derniers pourrait leur couter cher. C’est donc un pari de taille qu’a fait Lush, mais la marque pourrait inciter d’autres entreprises à faire de même et ainsi, à peser dans la balance pour faire bouger les choses.

Les plateformes sociales reposent en effet sur les marques pour subsister. Ce sont elles qui paient pour diffuser des campagnes publicitaires. Sans elles, les chiffres d’affaires des réseaux sociaux vont s’effondrer. De quoi les pousser à prendre des mesures ? Peut-être, mais d’autres entreprises vont devoir se ranger du côté de Lush pour que cela ait véritablement un impact sur Facebook, Instagram, Snapchat ou encore TikTok. Pour l’instant, Lush n’a reçu aucune forme de soutien. La marque pourrait d’ailleurs retourner sa veste si sa décision pesait trop sur son chiffre d’affaires. Seul l’avenir nous le dira.

Plus
My following

Shurgard ouvre un nouveau garde meuble à Paris

01/12/2021 06:39

(ABM FN) Shurgard a ouvert les portes d'un nouveau garde meuble à Morangis, en région parisienne. C'est ce qu'a annoncé la société mardi soir. 

Le bâtiment comprend environ 850 unités de stockage. 

Shurgard a également annoncé avoir quatre autres projets en cours de réalisation dans la même région. 

Door: ABM Financial News.pers@abmfn.beRedactie: +32(0)78 486 481

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20