Pourquoi y a-t-il des raisons d’être optimiste pour les véhicules électriques, malgré les pressions suite à la guerre en Ukraine

La guerre russo-ukrainienne entraine des répercussions sur de nombreux secteurs, notamment celui des voitures électriques. Les matières premières de ces véhicules plus écologiques ont vu leur prix exploser, de quoi craindre pour leur adoption par le grand public, mais les chiffres de ventes dans certaines régions permettent malgré tout de rester optimiste.

Les véhicules électriques (VE) gagnent discrètement du terrain sur plusieurs marchés du monde. C’est notamment le cas en Amérique latine où les ventes de voitures électriques de luxe ont augmenté de manière significative au cours des dernières années ; les chiffres ont en effet doublé presque chaque année depuis 2016, rapporte Bloomberg. Une tendance qui est évidemment un excellent signe pour l’avenir de ce type de véhicule.

Le Brésil représente à lui seul la moitié du marché naissant des voitures électriques en Amérique latine. Cela s’explique assez facilement puisqu’il est le plus grand pays de la région. Au cours de l’année 2021, les ventes de VE ne représentaient que 0,7% de toutes les ventes de voitures dans la région et la croissance varie énormément entre les pays, mais cela reste encourageant.

Évidemment, en comparaison des marchés chinois, européens et américains, ce chiffre est risible, mais il faut bien un début, mais étant donné les prix auxquels sont encore vendus ce type de véhicules et vu la région, cela reste en réalité significatif.

D’ici 2025, l’Amérique latine pourrait enregistrer une croissance plus rapide encore des ventes de voitures électriques dans la région, grâce à l’adoption de politiques de promotion agressives, l’amélioration de l’économie, de nouveaux modèles et l’expansion de l’infrastructure de recharge publique.

Les ventes de VE au Brésil et au Mexique, deux plus grands marchés de la région, pourraient représenter 2 à 4% des ventes totales de véhicules de tourisme d’ici 2025, selon Bloomberg.  

Une tendance en hausse en Inde

À l’autre bout du monde, les véhicules électriques semblent également se répandre. Le marché automobile indien se remet peu à peu de la pandémie de coronavirus et cela se traduit dans les ventes de VE. Ainsi, en 2021, 15.000 des 3,1 millions de véhicules de tourisme vendus en 2021 étaient des modèles électriques, soit une augmentation de 200% par rapport à 2020.

Mais c’est surtout les véhicules électriques à deux roues qui devraient croitre le plus sur ce marché. Les modèles traditionnels sont très populaires en Inde, avec 12,2 millions d’unités vendues en 2021, mais les modèles électriques connaissent également un intérêt croissant. Près de 150.000 deux-roues électriques ont été vendus l’année dernière dans le pays.

Optimiste

La tendance est donc à la hausse tant pour l’Amérique latine que pour l’Inde et bien qu’il s’agisse d’une adoption des VE très lente, cela n’en reste pas moins bon signe. L’électrification de l’industrie automobile prendra des dizaines d’années et à un rythme différent selon les pays. Cela aura forcément un impact positif sur le secteur et son développement, car si plus de personnes adoptent ce type de véhicules, plus ils deviendront accessibles pour le commun des mortels, tel un effet boule de neige.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20